site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Liamine Zeroual , président de la république entre 1994 y 1999

Liamine Zeroual , président de la république entre 1994 y 1999

Gros pavé dans la mare politique que celui que vient de jeter l’ex Président de la République Liamine Zeroual qui confirme avoir rencontré le général Toufik «à sa demande» à sa résidence à Moretti samedi 30 mars dernier.

Dans une déclaration écrite transmise à notre confrère El Khabar, Liamine Zeroual livre plusieurs vérités sur ce qui s’est passé ce jour-là.

D’abord qu’il a effectivement reçu l’ex patron du DRS à la demande de ce dernier et que ce dernier lui a proposé de diriger une instance présidentielle de transition en accord avec le frère du président Bouteflika.

«Le souci de transparence et le devoir de respecter la vérité me commandent d’informer que j’ai reçu le 30 mars dernier, le général de corps de l’armée, à la retraite, Mohamed Médiene, à sa demande qui était porteur d’une proposition pour moi de présider une instance de gestion de la période de transition», écrit le président Zeroual.

Et de préciser : «Il m’a assuré que la proposition est le fruit d’un accord avec Said Bouteflika, le conseiller à la présidence».

L’ex président affirme avoir répondu au général Toufik, l’émissaire de Said Bouteflika, qu’il avait une «entière confiance sur ces millions de manifestants et qu’il était nécessaire de ne pas saboter la marche du peuple qui a récupéré le contrôle de son destin».

En clair, Liamine Zeroual suggère qu’il a poliment décliné la proposition de Said Bouteflika que lui transmise l’ex chef du DRS. Le président Zeroual a par ailleurs mis en relief dans son éclairage sa «fierté» de voir les algériens revendiquer pacifiquement la démocratie.

«Comme tout algérien, j’ai ressenti de la fierté face à ces millions d’algériennes et d’algériens qui réclament une Algérie démocratique avec une passion, une prise de conscience et une organisation qui ont honoré la Nation et donné image magnifique du pays et du peuple algérien … », écrit encore le président Zeroual.

Et de mettre en garde les «décideurs contre tout dérapage» dans cette «situation dangereuse». Liamine Zeroual invite enfin ces interlocuteurs à savoir raison garder et à «s’élever au niveau du peuple».

Cet éclairage de l’ex Président de la République qui sonne aussi comme une mise au point, intervient 24 heures après le démenti apporté par le général Toufik quant à sa prétendue rencontre avec un agent des services secrets français.

Mais l’ex tout puissant chef du DRS n’a pipé mot sur cette rencontre avec le président Zeroual mais surtout sur ce qu’il lui a proposé.

Par acquis de conscience et pour ne pas donner lieu à des montages qui vont impacter son image auprès des Algériens, le président Zeroual a donc lâché les vérités quitte à confondre Toufik qui sous-traite pour Said Bouteflika.

Pour rappel, le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaid Salah avait dénoncé samedi dernier une réunion «suspecte» qui visait d’après lui à «souiller» l’image de l’ANP et promis de balancer les noms des personnes en conclave. Il s’agissait en définitive d’une rencontre entre Zéroual et Toufik et rien d’autre.

Cette mise au point du Président Zeroual a le mérite de jeter la lumière sur l’objet de cette réunion et confirme son soutien au mouvement populaire.

Par Regardsurlafrique Avec Africa24monde

Comments are closed.

  • Archives