site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique. On dévoile ce dont les autres ne parlent pas.


Mozambique : Daech entre en scène!

Mozambique : Daech entre en scène!

Mozambique: Daech entre en scène!

Après le Cameroun et la RDC, le groupe terroriste Daech s’est invité, avec la supervision de l’Amérique et de l’Europe au Mozambique. C’est ce qu’ont annoncé les sources locales ce samedi 6 juillet :  

Certaines sources locales ont rapporté qu’un policier et six civils dont deux enfants avaient été tués dans une attaque, menée mercredi soir dans le village de Lidjungo, dans le district de Nangade, a indiqué un responsable local basé dans la province de Cabo Delgado, dans le nord du Mozambique, sans donner de détails sur le mode opératoire des assaillants.

Selon le SITE Intelligence, qui surveille de près les activités des groupes terroristes, le groupe Daech a publié une déclaration vendredi soir, affirmant sa participation à l’attaque du mercredi. C’est la deuxième fois qu’il revendique une attaque dans le nord du Mozambique.

Le Mozambique, un pays riche en gaz, qui attire de plus en plus l’attention des pays occidentaux dont la France qui souhaite transformer ce pays en un Qatar africain, est donc désormais en proie à des attaques de Daech, ce supplétif du camp occidental qui rentre dans la scène.

Mais cette attaque pourrait également très bien justifier une présence militaire américaine : alors que les multinationales françaises et italiennes débarquent dans le pays, une présence militaire devient impérative et quoi de mieux qu’une attaque terroriste du groupe Daech pour justifier cette présence. Le mode opératoire des Américains qu’on a vu et revu dans le Moyen-Orient ! Mais ces attaques ne se font pas dans le simple objectif d’avoir une présence militaire au Mozambique : les États-Unis et leurs alliés souhaitent couper les relations du Mozambique avec les pays voisins afin de pouvoir piller les ressources et affaiblir le gouvernement sans aucune inquiétude. Mais comment faire ? Et bien en déstabilisant les frontières du Mozambique :

Deux policiers mozambicains ont été tués lors d’un échange de tirs dimanche avec l’armée sud-africaine à la frontière entre les deux pays, a annoncé la police mozambicaine mardi sans avancer d’explications sur cet incident.

La cerise sur le gâteau : alors que l’Afrique du Sud et le Mozambique entretenaient de bonnes relations diplomatiques, cet incident pourrait être le déclenchement d’une détérioration des relations entre les deux pays. Comme quoi, l’instabilité est l’arme principale du camp occidental surtout des États-Unis pour leur projet de reconquête de l’Afrique.

Ce qui est sûr, c’est qu’au Mozambique, le camp atlantiste est entré en action avec l’objectif de prendre le contrôle total du pays aussi bien sur le plan économique que politique.

Par Regardsurlafrique Avec Presstv

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

  • Archives