site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Le leader ambazombien, le feyman Ayuk Sisiku Tabe (moitié camerounais et moitié nigérian de naissance)

Le leader ambazombien, le feyman Ayuk Sisiku Tabe (moitié camerounais et moitié nigérian de naissance)

Ayuk Sisiku et 9 autres leaders terroristes sécessionnistes camerounais anglophone en fuite ont été arrêtés ce vendredi 5 janvier 2018 par des forces de sécurité camerounaises assistés par celles du Nigeria dans un hôtel à Aubja et transférés à Yaoundé.

Le quotidien Le Jour du 8 novembre 2017 indiquait que les autorités camerounaises avaient émis une quinzaine de mandats d’arrêt internationaux à l’encontre des leaders du Southern Cameroon National Council (SCNC). D’après le journal, une quinze des dossiers avaient été préparés et remis à la police internationale en une seule phase visant l’arrestation et l’extradition au Cameroun du président par intérim d’Ambazonie, Sisiku Ayuk Tabe et ses partisans.

En Guinée équatoriale entre le mercredi 27 et le jeudi 28 décembre 2017, une tentative de coup d’Etat ou plusieurs dizaines de personnes qualifiées de « mercenaires » avaient été arrêtées au Cameroun, non loin de la frontière avec la Guinée équatoriale. 

Les masques tombent, Biya l’a dit dans son discours de fin d’année 

« Comme j’ai eu à le rappeler récemment, il est de mon devoir de veiller à l’ordre républicain, à la paix sociale, à l’unité de la Nation et à l’intégrité du Cameroun. J’ai à cet égard, instruit que tous ceux qui ont pris les armes, qui exercent des violences ou qui incitent à la violence, soient combattus sans relâche et répondent de leurs crimes devant la justice. Les opérations de sécurisation engagées à cet égard ont donné d’excellents résultats. Elles vont se poursuivre sans faiblesse, mais sans excès. » Paul Biya

Le leader ambazombien, le feyman Ayuk Sisiku Tabe (moitié camerounais et moitié nigérian de naissance) lors d’une rencontre avec les leaders sécessionnistes du Biafra. Vous avez en costume sur cette photo, le responsable militaire d’ambazombia Nso Foncha Nkem (ancien soldat américain) résidant au États-unis. 

Au cours de cette rencontre indépendantiste et terroriste, il avait été question pour les leaders du Biafra de prêter main forte aux sécessionnistes ambazombiens du Cameroun en envoyant 300 mercenaires armés au Cameroun en passant par Mamfé et Kumba le 1er octobre. Mais les fins limiers des services de renseignement camerounais mis au parfum, avaient mis sur pied une stratégie pour déjouer cette attaque terroriste qui visait à amputer une partie du territoire camerounais pour le déclarer indépendant le 01 octobre avec la complicité de l’occident impérialiste.

Les 300 mercenaires biafrais ayant été pris de cours de façon inattendue par l’armée camerounaise n’avaient pu traverser la frontière côté Mamfé qui reste d’ailleurs fermée jusqu’à ce jour. Une cuisante défaite pour les terroristes ambazombiens alliés à ceux du Biafra lui aussi riche en pétrole. Le Biafra nigérian constitue désormais une base arrière pour les sécessionnistes ambazombiens.

Le plan de remodelage et de balkanisation du continent africain par les puissances prédatrices occidentales prévoit de séparer les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest Cameroun riches en d’hydrocarbures pour les rattacher au Biafra nigérian (riche en pétrole) pour créer l’émirat pétrolier du Golfe de Guinée.

La Guerre pour le contôle du pétrole de Bakassi et du Golfe de Guinée

Le 01 novembre 2012 apres avoir signé un contrat d´exploitation pétrolière des gisements de pétrole de Bakassi avec les sécessionnistes Ambazombiens, la société pétrolière canadienne Kilimanjaro Capital a signé le 17 décembre 2012 un contrat d´exploitation pétrolière avec le gouvernement terroriste sécessionniste du Biafra en exil pour obtention de 49% de la propriété de tous les droits pétroliers et miniers onshore et offshore du Biafra.. Il est à relever également que la société pétrolière Kilimanjaro Capital entretient des liens étroits avec la banque Rothschild of Paris. Aller savoir pourquoi le drapeau ambazombien est Bleu-Blanc comme celui d´Israël. Le Cameroun pour ses richesses, est victime d’une déstabilisation impérialistes en cours drapée sous Boko A Rats au nord, Seleka à l’est et les sécessionnistes ambazombiens au sud-ouest alliés aux groupes armés du Biafra

Par Africa24monde

http://africa24monde.com/actualite/view/crise-anglophone-ayuk-sisiku-et-9-autres-leaders-terroristes-secessionnistes-arretes-au-nigeria-et-transferes-a-yaounde.html

Leave a Reply


  • Archives