site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Calixte Beyala, romancière camerounaise...Photo/Facebook

Calixte Beyala, romancière camerounaise…Photo/Facebook

Cameroun – Massacre des Bamilékés et Bassas – Calixte Beyala à François Hollande: «Je te demande de présenter des excuses au peuple Camerounais… Puis de procéder aux réparations»

La romancière camerounaise est très critique du discours tenu par le président français lors de son escale à Yaoundé le Vendredi 03 Juillet 2015.

Lors de son escale au Cameroun, le président français a pour la première fois reconnu le rôle joué par la France dans les massacres chez les Bamiléké et les Bassa lors de la guerre des indépendances. «Ensuite ce haut dignitaire dont les pieds ont osé se poser sur le Cameroun a reconnu subtilement le rôle de la France dans les massacres en pays Bassas et Bamilékés (seulement) qui se sont déroulés pendant la guerre des indépendances et après les indépendances… », écrit Calixte Beyala sur les réseaux sociaux.

Témoin oculaire pendant les massacres des camerounais par les français, Calixte Beyala qui en 1994, a obtenu le grand prix littéraire d’Afrique noire, rappelle à François Hollande que ce massacre était au-delà des pays Bamilékés et Bassas. «Je lui rappelle que cela ne s’est pas seulement passé dans les régions qu’il cite mais également à Douala fin des années 60 début des années 70 ! J’étais là, témoin encore vivant, j’ai vu brûler le quartier Congo un soir, tout le quartier, un feu d’artifice toute une nuit avec des morts, des morts, tués par les sbires envoyés par la France ! Ils étaient Tchadiens, Ils étaient Centrafricains, ils étaient Français, et j’étais là. Et je puis dire qu’ils faisaient des descentes tous les soirs au KM5 où j’habitais et tuaient, tuaient, tuaient. Ils coupaient la tête des gens qu’ils exposaient au marché Nkololoun ! », ecrit-elle.

Beyala qui dit avoir eu un traumatisme dans son enfance suite au massacre des camerounais par les français, demande au président français de demander des excuses au peuple camerounais et procéder aux réparations. «Non, Hollande… Je n’ai pas besoin de tes archives… Rien à foutre… Je connais l’histoire comme la plupart des Camerounais… Je te demande de présenter des excuses au peuple Camerounais… Puis de procéder aux réparations. Des réparations pour avoir assassiné des milliers des camerounais et d’avoir détruit des villages, des civilisations entières. Des réparations pour m’avoir traumatisée, détruit mon enfance comme celles des millions de Camerounais», conclut-elle.

Peter KUM | Cameroon-Info.Net

3 Responses so far.

  1. Victor MBODI dit :

    Une cruauté inadmissible : d’abord le Général De Gaulle avait organisé la déstabilisation du royaume de Bodjongo’a Mbèdi qui créa son cercle socio-économique NGONDO et controlait l’économie dans le littoral,à partir de son port fluvial devenu à présent le Port Autonome de Douala où la majeure desactivités revient aux français – Les massacres des Bassas arrivèrent puisque l’UPC, le parti politique de nos ancètres gènait la France mais le génocide orchestré sur les familles des commerçants Bamilékés fit des milliers de morts innocents.
    La France nous doit beaucoup : les richesses détournées et pillées depuis des siècles, les morts et mème les préjudices moraux !

  2. Corneille dit :

    Le néocolonialiste tremple quand le peuple devenu maître de sa destinée veut rendre sa justice!

  3. roger lemoussog dit :

    Il faut dire le Cameroun continu à subir jusqu’aujourd’hui. Et la fin aura lieu quand ?
    Leur jardin, comme ils aiment le dire.

Leave a Reply


  • Archives