site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique. On dévoile ce dont les autres ne parlent pas.


Des leaders sécessionnistes anglophones

Des leaders sécessionnistes anglophones

Les avocats de la défense dénoncent «une mauvaise condamnation» des leaders sécessionnistesAyuk Tabe et ses coaccusés devront également payer une amende de 250 milliards de FCFA. Ils ont dix jours pour faire appel.

Le verdict est tombé très tôt ce  matin du mardi 20 août 2019. Ayuk Tabe, le leader de la République imaginaire d’Ambazonie et ses neuf coaccusés ont été condamnés à la prison à vie par le juge du tribunal militaire. Les leaders séparatistes anglophones ont été entre autres  reconnus coupables de «terrorisme et de sécession».

Pour l’un de leurs avocats, Me Suh Jonathan, il s’agit d’une «mauvaise condamnation». «Ce n’était pas une procédure au cours de laquelle on pouvait juger les clients sans les avocats. Les avocats n’étaient pas présents. Dès qu’on a déposé la preuve de la récusation, le tribunal a refusé de nous accorder un renvoi, tous les avocats  de la défense sont sortis de la salle. Selon la loi, on devait les accorder un renvoi pour leur permettre de constituer un  nouveau conseil», s‘indigne l’avocat joint par nos confrères de BBC Afrique.

L’audience s’est ouverte ce 19 août 2019. Une audience perturbée par Ayuk Tabe et ses coaccusés, qui ont passé toute la journée à chanter au tribunal empêchant ainsi le juge à faire son travail. Une attitude justifiée selon Me Suh Benjamin. «Ils ont dit que le juge était impartial», a indiqué l’avocat.

Outre la condamnation à vie, les leaders séparatistes devront payer une amende de 250 milliards de FCFA. Ayuk Tabe et ses coaccusés ont dix jours pour faire appel.

Par RSA Avec Africa24monde

Comments are closed.

  • Archives