site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Carte Nationale d'Identité | Archives

Carte Nationale d’Identité | Archives

Cameroun : Un agent identificateur révèle aux autorités un réseau de délivrance de CNI camerounaises aux Rwandais

Un agent identificateur révèle aux autorités un réseau de délivrance de cartes nationales d’identités camerounaises à des étrangers. Après ses révélations l’agent dit désormais craindre pour sa vie.

L’agent identificateur John William Olinga, en service au Commissariat du 15e Arrondissement de la ville de Yaoundé-Odza, vient de révéler à Martin Mbarga Nguélé, le Délégué Général à la Sûreté Nationale (DGSN), l’existence d’un réseau de délivrance de Carte Nationale d’Identité (CNI) à plusieurs étrangers, majoritairement de nationalité rwandaise. Celui-ci sévirait depuis le 16 août 2013. Dans son édition du 17 octobre 2016 le quotidien Mutations rapporte qu’après la dénonciation qu’il a faite, John William Olinga dit craindre pour sa vie. Le quotidien fait en outre remarquer qu’il s’agit là d’une nouvelle dénonciation en l’espace de deux semaines que reçoit le DGSN.   

«D’après les informations parvenues au DGSN, une taxe de 120 000FCFA a été prélevée par personne. Après vérification à la Sacel, les agents en service sur place disent n’avoir reçu aucun dossier à ce sujet. Une plainte a été déjà déposée par l’un des ressortissants rwandais», écrit le journal. Djamadal Habib, l’un de ces plaignants rwandais, vit au Cameroun depuis 2003. En 2012 celui-ci déclare avoir dépensé la somme de 250 000FCFA pour s’établir la CNI d’une durée de 10 ans. Sauf que jusqu’au 10 octobre dernier, date à laquelle le DGSN a été saisi par l’agent identificateur, ce dernier dit n’être pas rentré en possession du document pour lequel il a fait des dépenses. Mutations rapporte que d’après lui, il est constamment interpellé par des patrouilles des éléments des forces de l’ordre.

Une source de Mutations affirme à propos de la situation ci-haut décriée: «je peux vous dire que le DGSN est déjà au courant de cette affaire et les têtes vont tomber». Sauf que John William Olinga, l’auteur de cette énième dénonciation, parle d’un cambriolage orchestré dans son domicile dans la nuit du 8 octobre dernier. A en croire celui-ci, plusieurs documents à l’instar dont un ordinateur portable et de deux ports USB ont été emportés.

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info

http://africa24monde.com/actualite/view/un-agent-identificateur-revele-aux-autorites-un-reseau-de-delivrance-de-cni-camerounaises-a-des-etrangers.html

Leave a Reply


  • Archives