site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Clinton: "les USA doivent être plus intelligents dans leurs relations avec Poutine"....Photo: AP Photo/Mikhail Metzel, Pool

Clinton: « les USA doivent être plus intelligents dans leurs relations avec Poutine »….Photo: AP Photo/Mikhail Metzel, Pool

Clinton: « les USA doivent être plus intelligents dans leurs relations avec Poutine »

Le président russe Vladimir Poutine a envoyé un télégramme de vœux à son homologue américain Barack Obama à l’occasion du jour de l’indépendance.

Poutine a appelé les autorités américaines à un dialogue basé sur le respect mutuel des intérêts et l’équité. Dans le même temps, de l’autre côté de l’océan, la favorite des démocrates dans la course présidentielle Hillary Clinton s’est exprimée dans le même esprit.

« En établissant un dialogue s’appuyant sur les principes d’équité et de respect mutuel des intérêts de l’un de l’autre, la Russie et les USA sont capables de trouver les solutions aux problèmes internationaux les plus complexes et parer efficacement les défis et les menaces globales », cite le télégramme relayé par le service de presse du Kremlin. Les observateurs notent que le 12 juin, le dirigeant américain n’a pas félicité Poutine à l’occasion du jour de la Russie.

En dépit de la détérioration significative des relations ces dernières années, Moscou et Washington ont montré qu’ils pouvaient interagir dans les domaines où la participation commune des deux États était nécessaire. L’évacuation des réserves d’armes chimiques de Syrie en est un parfait exemple. Les USA et la Russie négocient ensemble avec l’Iran concernant la restriction de son programme nucléaire: d’après l’agence de presse russe ITAR TASS, les diplomates se sont déjà entendus sur l’évacuation de l’uranium iranien en Russie.

De l’autre côté de l’Atlantique, dans son discours de campagne, Hillary Clinton a également mentionné la coopération avec le gouvernement russe actuel. « Nous devons être bien plus intelligents en ce qui concerne l’interaction avec Poutine et ses ambitions. J’ai eu affaire à lui. Je le connais. Il n’est pas facile, mais il n’y a pas d’alternative à la coopération permanente ».

Les médias occidentaux supposent que pour la partie russe, Clinton pourrait être un partenaire encore moins confortable qu’Obama. Le président actuel apprécie l’héritage du « redémarrage », alors que Clinton serait dénuée de « romantisme » et établirait des relations avec la Russie en partant des réalités politiques délicates.

http://fr.sputniknews.com/presse/20150706/1016866112.html

Leave a Reply


  • Archives