site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Rencontre entre le président cubain Miguel Diaz-Canel et le leader nord-coréen Kim Jong-un, à Pyongyang, en Corée du Nord, le 4 novembre 2018.© Crédit KCNA VIA KNS Source: AFP

Rencontre entre le président cubain Miguel Diaz-Canel et le leader nord-coréen Kim Jong-un, à Pyongyang, en Corée du Nord, le 4 novembre 2018.© Crédit KCNA VIA KNS Source: AFP

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un le 4 novembre à Pyongyang. Au menu : le renforcement de la coopération bilatérale entre leurs pays, tous deux dans le viseur de Washington.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un a reçu le 4 novembre le président cubain Miguel Diaz-Canel à Pyongyang.

La rencontre, dont le vice-ministre cubain des Affaires étrangères Rogelio Sierra Diaz a diffusé de nombreuses images sur Twitter, a eu lieu «dans une atmosphère de camaraderie et d’amitié», selon l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA. Cuba et la Corée du Nord, qui depuis de nombreuses années subissent toutes deux sanctions et blocus de la part des Etats-Unis, ont affiché leur volonté de renforcer leur coopération bilatérale.

Les deux dirigeants ont plaidé en faveur du développement de partenariats et d’échanges entre leurs pays, dans divers domaines comme l’économie, la culture, la santé publique, la science et la technologie.

Toujours selon l’agence nord-coréenne, les deux hommes ont en outre exprimé leur soutien et leur solidarité réciproque, tout en échangeant des points de vue sur la situation internationale.

[La Corée du Nord et Cuba] se trouvent sur la même tranchée dans la lutte pour la défense de leur souveraineté et de leur dignité

Kim Jong-un a qualifié cette visite de «tournant», soulignant que «les deux pays se trouv[aient] dans la même tranchée pour la défense de leur souveraineté et de leur dignité et pour la sauvegarde de la justice internationale».

De son côté, le dirigeant cubain a déclaré que son arrivée en Corée du Nord, après son élection à la tête du pays par l’Assemblée nationale, était un «signe évident de la position fixe du parti [communiste] et du gouvernement cubains pour développer invariablement les relations bilatérales».

Des relations historiques

La Corée du Nord et Cuba maintiennent de bonnes relations depuis que les deux pays ont engagé des relations diplomatiques pour la première fois en 1960. A l’époque, le dirigeant cubain était Osvaldo Dorticos (Fidel Castro était alors président du Conseil des ministres) et le leader nord-coréen Choi Yong-kun.

L’unique visite de Fidel Castro en Corée du Nord a eu lieu en 1986. Côté nord-coréen, ni Kim Il-sung, ni son fils et successeur Kim Jong-il, ne se sont rendus à Cuba. 

Sous le coup d’un embargo très dur, Cuba reste malgré tout l’une des rares nations à ne pas participer aux sanctions internationales infligées à la Corée du Nord à cause de son programme nucléaire et balistique.

Signe des bonnes relations entre les deux pays, Pyongyang avait décrété un deuil national de trois jours lors du décès de Fidel Castro en novembre 2016 et dépêché Choe Ryong-Hae, proche conseiller de Kim Jong-un, pour ses funérailles à La Havane.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a effectué cette visite à Pyongyang dans le cadre d’une tournée internationale qui a débuté le 1er novembre en Russie et qui se prolongera jusqu’au 12 novembre avec des étapes en Chine, au Vietnam et au Laos.

https://africa24monde.com/actualite/view/nous-sommes-dans-la-meme-tranchee-rencontre-entre-kim-jong-un-et-le-president-cubain-a-pyongyang.html

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

  • Archives