site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique. On dévoile ce dont les autres ne parlent pas.


Laurent Gbagbo, Fatou Bensouda et Blé Goudé

Laurent Gbagbo, Fatou Bensouda et Blé Goudé

Depuis la crise électorale de 2010 et l’arrestation du Président Laurent Gbagbo en avril 2011, la Côte d’Ivoire reste profondément divisée et traumatisée. Outre les massacres et l’exil massif d’Ivoiriens, la justice y est dévoyée.

Le transfèrement de Laurent Gbagbo (novembre 2011) et Blé Goudé (mars 2014) à la Cour Pénale internationale (CPI) laissait supposer la mise à l’endroit des procédures judiciaires pour que le droit soit dit par la justice internationale. Il n’en est rien ; car la CPI nous fait vivre les péripéties d’un droit singulier à La Haye.

Laurent Gbagbo et Blé Goudé Acquittés, mais séquestré en Europe

Déjà habitué à violer, sans risques, les droits des deux prévenus, le bureau du Procureur a convaincu la Chambre d’appel de maintenir le Président Gbagbo et Blé Goudé dans les liens de la détention à titre conservatoire.

Déjà injuste, quand Laurent Gbagbo et Blé Goudé avaient le statut d’accusés, cette décision est un véritable déni de justice, une violation inacceptable des droits de l’homme depuis leur acquittement le 15 janvier 2019 par la chambre de 1ère instance. Une telle décision signifie aussi que la CPI fait des deux personnalités des hommes sans droits et dont on restreint la liberté alors qu’ils ne sont pas poursuivis.

Laurent Gbagbo a été acquitté des accusations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité après près de 8 ans dans les geôles néocoloniales de la CPI.

Il a reçu une libération conditionnelle, mais interdit de se rendre dans son pays. C’est à dire qu’il ne peut se rendre que dans un pays membre de la CPI et sera sous surveillance. La Belgique, pays francophone, a accepté de le recevoir selon l’AFP.

Mais Gbagbo pourra-t-il se rendre en Côte d’Ivoire ou bien sera-t-il séquestré, avec la bénédiction de la Françafrique qui a porté au pouvoir Ouattara au son du canon, pour empêcher tout retour à la vie politique en Côte d’Ivoire ? que fera t-elle ce tour Mme Fatou Bensouda?

À suivre…

Par Tinno Bang Mbang

Comments are closed.

  • Archives