site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique. On dévoile ce dont les autres ne parlent pas.


Paul Biya, chef de l’État camerounais ( AFP)

Paul Biya, chef de l’État camerounais ( AFP)

L’initiative d’anciens dirigeants africains, pour trouver des solutions à la crise anglaise acclamée par Tibor Nagy et publié par notre confrère Jeune Afrique dans son Magazine Presse hebdomadaire

Le secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines des États-Unis, Tibor Nagy Peter Jr, s’est félicité des efforts déployés par les anciens dirigeants africains pour trouver des solutions à la crise dans certaines parties du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun.

Le forum des anciens chefs d’État et de gouvernement africains pour la paix envisage d’organiser un colloque sur la situation au Cameroun.
Objectif: aider les autorités de ce pays à trouver une solution durable au conflit qui les oppose aux séparatistes sécessionnistes anglophones. En quête d’appuis diplomatiques et financiers aux États-Unis et au Canada, les promoteurs de projet ont déjà reçu le soutien de l’Américain Tibor Nagy.

Le groupe, que préside l’ancien chef de l’état mozambicain Joaquim Chissano, se compose d’une quarantaine de membres dont le nigérian Olusegun Obasanjo, le Tanzanien Benjamen Nkapa et le sud-africain Thabo Mbeki comme les plus actifs.Selon Jeune Afrique, le chef de l’état camerounais Paul Biya a été informé par Mbeki ainsi que Samuel Nvondo Ayolo, son directeur du cabinet.

Le diplomate américain avait publié jeudi 18 juillet 2019 sur Twitter l’idée d’une conférence organisée par le Forum africain des anciens chefs d’État et de gouvernement pour faire face aux défis plus vastes auxquels le Cameroun est confronté.  Il estime que le symposium complète et soutient l’initiative suisse visant à résoudre la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. « Le colloque organisé par le Forum africain des anciens chefs d’État est une occasion unique de relever les défis plus vastes auxquels le Cameroun est confronté. Il complétera et soutiendra l’initiative suisse visant à résoudre la crise dans le sud-ouest du sud-ouest », a écrit Nagy.

Par Tinno BANG MBANG

Comments are closed.

  • Archives