site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique. On dévoile ce dont les autres ne parlent pas.


Dans le cadre de ces activités d’assistance juridique et de réinsertion sociale des mineurs de prison au Cameroun, l’association d’assistance à l’intégration des Enfants défavorisés en abrégé: AAIED, a organisé le Mercredi 12 Juin 2019 à la salle Castel Hall de Bonapriso à Douala, une causerie éducative pour le changement de comportement chez les jeunes en Général et les Adolescents en particulier, autour du thème: Drogue,Sexe, et alcool comment résister aux mauvaises influences. 

C’est un exercice annuelle qui vise à s’entretenir avec les Jeunes Adolescents afin d’accompagner leur processus de changement de comportement, et discuter avec eux des problèmes qu’il rencontrent.

Dans une société où les véritables acteurs de l’éducation que sont la famille, l’école et l’église/la mosquée ne jouent plus véritablement leur rôle en terme de formation complète des futurs adultes que sont les enfants, il est plus que jamais temps de s’attarder sur des activités visant le changement social.

L’éducation aux droits Humains (EDH) et aux valeurs occupe une place centrale dans la recherche de la cohésion dans notre société, à travers la transmission d’un certain nombre d’enseignements sur les droits humains (DH), tant aux adultes qu’aux enfants.

Or, la connaissance des DH ne peut générer le changement social que si l’EDH influence autant les attitudes et les comportements que les habiletés et les pratiques.Telle est la substance de la mission de l’AAIED .

LE CONSTAT AMÈRE

Constat a été fait que la plupart des parents, éducateurs et des éducatrices aux DH sont des expert-e-s dans ce domaine en dehors de leur espace de vie, la famille. Ils/elles mènent beaucoup d’activités pouvant contribuer au changement social sans commencer par leurs propres familles ou sans même jamais rien y organiser pour cette dernière dans ce sens. Cela donne raison à ceux qui disent souvent : près de l’église, loin de Dieu, ou la maison du menuisier est souvent sans meubles, alors qu’il en fait de très beaux pour les maisons des autres, ou encore ce sont les conseillers matrimoniaux qui font les pires mariages. Comment peut-on justifier le fait d’être le mari/la femme, le fils/la fille, le père/la mère, le frère/la sœur, l’ami(e) d’une icône internationale, soit en DH ou en EDH, et qu’on ne bénéficie pas, en terme d’acquisition des connaissances, des diverses activités y relatives ?

LE PIÈGE DE LA DÉLINQUANCE JUVÉNILE

Une centaine de Jeunes venus à la rencontre de l’association d’assistance à l’intégration des enfants défavorisés(AAIED) ont ainsi suivi avec beaucoup d’attention les experts(Sociologues, Anthropologues et Psychologues) sur les questions des droits humains, de l’importance de l’éducation et d’une bonne formation,l’origine des causes et les fléaux qui minent la jeunesse et les conséquences sur leurs quotidiens et avenirs.

Il était donc question pendant les 04 heures de causeries entrecoupées par les prestations artistiques des enfants malvoyants et invalides, de mener des causeries éducatives sur les thèmes bien définis et choisis avec les mineurs. Ces causeries visaient à édifier les mineurs sur les causes et conséquences des gangrènes qui s’avèrent être la source de perdition de plusieurs jeunes. Il a été question de dresser de manière inter-active une liste de comportement à promouvoir et des comportements à éviter. Au terme de cet échange, chacun des participants a pu définir sa situation et a pris la résolution de changer de comportement.Au rang de quelques moments forts de la causerie; on peut cité le discours du Député Jeunes à l’ouverture, qui a dit toute a joie de vivre de telles initiatives et conseillé à ses Jeunes Frères et Sœurs de mètrent en pratique les conseils reçus. Aussi l’exécution de l’hymne nationale du Cameroun  par les malvoyants a été un moment chargé d’émotions profondes.

https://www.facebook.com/AAIEDCAMEROUN/videos/339341836962967/

Pour La Promotrice et organisatrice de cette journée de causerie éducative pour tout changer:Les objectifs ont étés atteints et nous remercions les experts,les Jeunes, les parents, les Entreprises philanthropes qui nous accompagnes et appelons tout les partenaires sociaux et les mécènes à nous accompagner, c’est très difficile de savoir que de Adolescents dorment à main le sol en prison, ou encore que des Jeunes soient détenus des années juste pour défaut de Carte Nationale d’identité qui ne coûte en principe que moins de 7000 FCFA.

Un Numéro vert est mis à la disposition de jeunes qui ont besoin d’assistance juridique et social en cas de harcèlement, abus sexuel, mendicité aggrave…Etc.

plus d’informations sur www.aaied.org

Par Victor Esso Tiki 

Regardsurlafrique avec afrique-infos.cm

Comments are closed.

  • Archives