site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique. On dévoile ce dont les autres ne parlent pas.


Djibouti : clash France/Chine possible ?

Djibouti : clash France/Chine possible ?

Depuis l’arrivée officielle de la Chine sur le territoire djiboutien, les Occidentaux sont sur leurs gardes. L’un des premiers à s’en plaindre a été Washington, qui a directement exhorté les autorités djiboutiennes à instaurer une loi qui empêcherait l’aviation militaire chinoise de survoler la base américaine. Mais la France aussi a commencé à montrer les dents, en amplifiant sa présence militaire à Djibouti.

D’ailleurs, le président français Emmanuel Macron n’a pas manqué de marquer la présence militaire française lors de sa visite dans ce pays de la Corne de l’Afrique. Mais depuis, dans le cadre de son projet de « nouvelles routes de la soie », le gouvernement chinois a continué d’appliquer la stratégie dite du « collier de perles » tout en accentuant son influence en Afrique.

Certes, les ambitions de la Chine en matière militaire sont réaffirmées, cependant, Pékin insiste sur la coopération et le multilatéralisme (en faisant par ailleurs de la Russie un partenaire de premier plan), mais aussi selon certaines sources, il est probable d’avoir la même coopération avec l’Iran. Ce qui a d’ailleurs provoqué une certaine panique dans le clan occidental, notamment du côté des États-Unis, qui ont fait venir le ministre de la Défense de Djibouti, Hassan Omar Mohamed, au Pentagone à Washington, pour éclaircir ce point.

Du côté français, la panique de l’amplification de l’influence militaire chinoise à Djibouti se fait aussi ressentir. Le général François Lecointre a relevé que l’attitude de la Chine n’était pas forcément toujours très amicale et désintéressée…

« J’observe une attitude de plus en plus agressive de la Chine, au-delà de la mer de Chine, en particulier en Afrique et au travers de la stratégie des nouvelles routes de la soie », a déclaré le général Lecointre, devant les députés de la commission de la Défense. « Vous savez que nous sommes directement confrontés à la présence très puissante et de plus en plus affirmée de la Chine à Djibouti, qui est un pays avec lequel nous avons des accords stratégiques importants », a-t-il ensuite rappelé, sans entrer dans les détails.

Pour rappel, situé dans une région hautement stratégique, Djibouti a vu l’influence chinoise se développer considérablement au cours de ces dernières années, surtout suite à la mise à la porte de la société Émirati DP World.

Plus généralement, l’influence grandissante de la Chine en Afrique préoccupe le général Lecointre. Comme au Gabon, où les forces françaises ont établi un « pôle opérationnel de coopération », après avoir réduit la voilure en 2015.

« Je me suis rendu l’autre jour au Gabon où j’ai dû rappeler à nos partenaires qu’il faudrait choisir entre le partenaire chinois et le partenaire français, qui ne poursuivent pas les mêmes objectifs. Pour sa part, la France est là pour aider le Gabon à remonter ses capacités militaires », a ainsi raconté le CEMA.

Par ailleurs, le général Lecointre a eu également un mot pour la zone indo-pacifique, où, là encore, la Chine est à la manœuvre et la France recule de plus en plus, notamment à Madagascar et aux Comores. L’inquiétude se fait ressentir de plus en plus dans le camp français, car la diminution de son influence dans ses zones stratégiques lui serait fatale.

En tout cas, le général Lecointre s’est dit « inquiet de constater l’affirmation de la puissance chinoise ». Et de conclure : « Il ne faut pas être naïf, mais ferme dans notre posture. Cela étant, nous ne pourrons pas le faire seuls. » La France serait-elle en train de défier la Chine ? Ferait-elle appel aux partenaires européens et surtout américains pour contrer la Chine, vu son échec notamment en Centrafrique ?

Mais de plus en plus de pays africains savent maintenant qu’ils n’ont pas besoin d’entretenir des coopérations avec des pays qui exploitent sans vergogne la place stratégique de ces pays, mais aussi ses ressources naturelles sans aucun partage ni aucun respect. Suite à ce comportement, les populations africaines sont ouvertement contre la France. Les pays d’Afrique recherchent des partenaires qui sont aptes à respecter la souveraineté du continent.

Par Regardsurlafrique Avec Presstv

Comments are closed.

  • Archives