site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


François Hollande s'exprimait à l'occasion de l'inauguration d'une ligne TGV.

François Hollande s’exprimait à l’occasion de l’inauguration d’une ligne TGV.

Un gendarme tire accidentellement lors du discours de François Hollande

Une enquête judiciaire et une enquête administrative ont été ouvertes après qu’un gendarme a tiré accidentellement au moment même où François Hollande s’exprimait à l’occasion de l’inauguration d’une ligne TGV.  

Un tir a retenti pendant le discours que prononçait François Hollande en fin de journée mardi à Villognon, en Charente. Un gendarme du groupement de gendarmerie de la Vienne, qui assurait la sécurité du président en déplacement, a fait usage de son arme de manière accidentelle. Deux personnes présentes ont été blessées légèrement.

« Les blessés ont été touchés au mollet (…) leurs jours ne sont pas en danger », a détaillé le préfet de Charente, Pierre N’Gahane.

Le président de la République s’exprimait sous un chapiteau blanc à l’occasion de l’inauguration de la ligne TGV reliant Tours à Bordeaux. Malgré le bruit de tir, le chef de l’Etat a poursuivi son allocution jusqu’à la fin, mentionnant que quelque chose venait de se produire. « J’espère qu’il n’y a rien de grave », a-t-il lancé avant d’observer une pause. François Hollande, à sa descente de scène, est allé s’entretenir avec les deux blessés.

Le gendarme à l’origine du tir est un tireur d’élite qui faisait partie du dispositif de surveillance et de protection du chef de l’Etat. « Dans ce type d’incident, le procureur de la République est immédiatement saisi et bien entendu une procédure judiciaire s’ouvre (…) le gendarme devra rendre des comptes », précise le préfet, expliquant qu’une enquête administrative sera également ouverte.

cameroonvoice / BFMTV

Comments are closed.

  • Archives