site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique. On dévoile ce dont les autres ne parlent pas.


Huawei perd son partenariat avec Facebook suites aux sanctions des États-Unis . Crédit : Andri Koolme / Flickr

Huawei perd son partenariat avec Facebook suites aux sanctions des États-Unis . Crédit : Andri Koolme / Flickr

Huawei perd son partenariat avec Facebook suites aux sanctions des États-Unis prononcées à son encontre. Le constructeur chinois n’est désormais plus autorisé à installer par défaut les applications de l’écosystème Facebook (WhatsApp, Instagram, Messenger et donc Facebook) sur ses smartphones. 

On pensait que Huawei vivait une petite accalmie, il n’en est rien. Le constructeur chinois vient de perdre son partenariat avec Facebook, annonce Reuters ce 7 juin 2019. Conséquence, le groupe n’est plus autorisé à installer par défaut les applications de l’environnement Facebook, à savoir l’app Facebook elle-même bien sûr, mais aussi Messenger, WhatsApp et Instagram.

Facebook prend ses distances avec Huawei

Même les mobiles qui sont déjà sortis sont concernés par cette décision de Facebook. Les appareils qui sont déjà dans les stocks des revendeurs n’ont pas à être manipulés avant vente pour supprimer les applications, mais Huawei ne peut plus installer les applications sur les unités qui sont encore en usine.

Bien sûr, les utilisateurs seront libres par la suite d’installer les apps de leur choix sur leur smartphone Huawei, via le Play Store s’il demeure disponible à terme ou par un autre magasin ou site recensant les fichiers APK.

Les appareils déjà en circulation ne sont bien sûr pas impactés. C’est donc loin d’être la pire nouvelle concernant Huawei de ces dernières semaines, qui souffrait bien plus d’un arrêt de ses relations avec ARM ou Google.

Mais on pensait que Huawei s’était offert un répit de 90 jours et que les sociétés avec lesquelles il collabore revenaient petit à petit vers lui. Par exemple, le Huawei Mate 20 Pro a rejoint la bêta Android 10 Q de laquelle il avait été exclu après les sanctions prononcées par Trump à l’encontre de Huawei.

Aussi, Huawei fait de nouveau partie de la WiFi Alliance et de la SD Association, desquelles il avait aussi été écarté. Le timing de cette déclaration de Facebook est donc assez surprenante.

Source : phonandroid / Reuters Par ALEXANDRE SCHMID

Regardsurlafrique

Comments are closed.

  • Archives