site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Des commandos de l'armée algérienne lors d'un défilé militaire. (Archives)

Des commandos de l’armée algérienne lors d’un défilé militaire. (Archives)

Depuis le début des troubles en Algérie, puis l’offensive de Haftar contre Tripoli, certains analystes relevaient une étrange coïncidence : ces événements font suite à une présence bien perceptible du régime de Tel-Aviv au Sahel.

Aux premières semaines du « Hirak » algérien, des sources bien informées ont dénoncé des agissements tout autour de l’Algérie, qui visaient parallèlement aux troubles internes à mettre à l’épreuve l’armée algérienne. Et bien Israël, via ses ressortissants ayant la double nationalité israélienne et marocaine y est pour quelque chose.

Une info datée du 12 avril affirmait de son côté le démantèlement d’une cellule de sabotage et l’arrestation d’Israéliens par les forces armées algériennes. Les récents propos de la ministre israélienne de la Justice cautionne cette hypothèse.

L’intéressé demande à ce que les Algériens, les Tunisiens et les Macrons soient exterminés. La haine anti- nord-africaine renvoie sans doute à ce refus catégorique des peuples du Maghreb à sacrifier sur l’autel des intérêts éphémères, la plus grande cause des pays musulmans à savoir la Palestine.

La ministre israélienne de la Justice et fondatrice de la Nouvelle Droite, Ayelet Shaked a formulé des propos injurieux à l’égard des Algériens, des Tunisiens et des Marocains. L’Israélienne les a qualifiés d’ignorants en marge d’une rencontre avec le lobby sioniste établi aux USA, AIPAC.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu (D) et sa ministre de la Justice Ayelet Shaked au sein de la Knesset, le 21 décembre 2016. ©Times of Israel

« Les Marocains, les Algériens et les Tunisiens, sont des ignorants …et méritent la mort », a-t-elle déclaré, ajoutant qu’Israël avait un « plan pour détruire ces pays, dans un temps proche où personne ne pourra survivre ».

« Le président algérien demande pardon à tous ceux “envers lesquels” il aurait “sans le vouloir”, manqué à son devoir ». Va t-il demander pardon à Israël pour ses prises de positions anti sionistes? Zéro sourcent de chances ! En Israël la chute de Bouteflika n’est pas une surprise. Cet homme avait une relation très froide avec Israël. L’Algérie et Israël n’ont pas de relations diplomatiques officielles, le gouvernement algérien ne reconnaissant pas Israël, et interdisant aux ressortissants Israéliens toute entrée sur son territoire, affirmait au lendemain de la démission de Bouteflika, le site israélien israelvalley.

Le 12 avril dernier, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) d’Algérie a annoncé dans un communiqué qu’elle a fait échouer un projet d’attentat terroriste et arrêté des « terroristes étrangers ».

Plus tôt en mars, des médias arabes avaient fait part des agissements en cours pour faire virer les manifestations pacifiques en Algérie au chaos. Citant une source proche des milieux de renseignements et spécialisée dans l’analyse des mouvements populaires dans le monde, le journal Al-Binaa s’est alors penché sur les agissements américano-israéliens en rapport avec les évolutions en cours en Algérie. Ces agissements se font par l’implication directe des agents israéliens qui utilisant des cellules d’opérations répandues surtout au Maroc.

Par Regardsurlafrique avec Presstv

Comments are closed.

  • Archives