site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Le 14 août 2018, un tronçon de 250 m du pont autoroutier de Ponte Morandi s’est effondré à Gênes

Le 14 août 2018, un tronçon de 250 m du pont autoroutier de Ponte Morandi s’est effondré à Gênes

Le 14 août 2018, un tronçon de 250 m du pont autoroutier de Ponte Morandi s’est effondré à Gênes. Un ingénieur civil à la retraite, spécialisé dans la construction de ponts, a analysé une vidéo de l’effondrement et est arrivé à la conclusion que l’effondrement du pont aurait pu être causé par un dynamitage. Y a-t-il d’autres raisons en faveur de cette thèse ?

Le 14 août 2018, dans la ville portuaire italienne de Gênes le pont autoroutier à quatre voies connu sous le nom de « Ponte Morandi » s’est effondré. Selon le procureur, au moins 42 personnes ont été tuées dans l’effondrement de la section de 250 mètres environ. Le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a attribué l’accident au manque d’entretien du pont à haubans, qui a été achevé en 1967.

Le portail Internet allemand « Alles Schall und Rauch » a été informé par un ingénieur civil à la retraite, spécialisé dans la construction de ponts, que l’effondrement du pont aurait pu être causé par un dynamitage. Voici un extrait de l’exposé des arguments de l’ingénieur civil :

« Je n’ai trouvé sur Internet qu’une seule vidéo qui montre une partie de l’effondrement. Ça vient d’un certain Daniele di Georgio. Dans la première seconde, deux éclairs apparaissent de la zone de fondation du pilier, puis le pilier tombe et à la seconde 10 il ne reste rien. Mais ce qui est remarquable, c’est qu’à la seconde 0, la route n’est déjà plus là, seulement le pilier. Le champ de débris indique également un dynamitage, car la défaillance d’une partie du pont n’entraîne pas une défaillance générale du pilier. Quand la route avait disparu, le pilier aurait même été déchargé. Sans explosion, il ne se serait jamais complètement effondré. »

Selon le quotidien italien « La Republica », plusieurs personnes ont vu des éclairs juste avant l’effondrement. Au moment de l’accident, un violent orage a balayé la ville, beaucoup croient que la foudre aurait pu être la cause de l’effondrement. Un expert en construction a dit au journal « Welt » : « Je ne suis au courant d’aucun cas où la foudre a conduit à l’effondrement d’un pont. »

Selon l’article sur « Alles Schal und Rauch », seule une explosion aurait pu faire effondrer le pilier, puisque le pilier était encore debout alors que la route s’était déjà effondrée et que les câbles s’étaient rompus. L’explosion expliquerait aussi les deux éclairs de lumière. Selon les témoins, les travaux de réparation sur le pont auraient pu servir de camouflage pour placer les explosifs.

On ne peut pas dire pour l’instant s’il s’agit d’un dynamitage contrôlé. Ce qui est certain, c’est que des événements provoquant des émotions similaires ont eu lieu dans le passé pour avertir le gouvernement en place. Par exemple, l’attentat à la bombe contre la gare centrale de Bologne le 2 août 1980, qui a fait 85 morts et 200 blessés. Cet attentat a été attribué aux Brigades rouges d’extrême gauche.

Cependant, l’historien suisse Daniele Ganser a prouvé que l’attaque avait été menée par des agents des services secrets italiens SISMI, la loge secrète Propaganda Due P2 et Gladio, l’armée secrète de l’OTAN. À l’époque, l’Italie menaçait de dériver politiquement vers la gauche, ce qu’on voulait empêcher. Le 3 août 1990, à la demande du Parlement, le Premier ministre italien Giulio Andreotti a confirmé l’existence d’une « Opération Gladio » des services secrets italiens.

Se pourrait-il que l’effondrement du pont Morandi puisse à nouveau être considéré comme un signal d’alarme pour le nouveau gouvernement formé par la « Lega Nord » et le « Mouvement des cinq étoiles » le 1er juin 2018 ? Il y a des raisons : Le nouveau gouvernement s’est clairement prononcé contre l’UE dans sa forme actuelle, contre l’euro, contre l’immigration de masse et pour la levée des sanctions contre la Russie.

Une chose est certaine : avec l’effondrement du pont Morandi, le « Mouvement des cinq étoiles » et son ministre de l’Infrastructure et des Transports, Danilo Toninelli, sont en assez mauvaise position. En 2013, ils s’étaient prononcés contre un projet gigantesque controversé pour contourner le pont. A l’époque, le « Mouvement des cinq étoiles » a cité une étude en disant que : « C’est une histoire fantaisiste, qu’un effondrement imminent du pont Morandi pourrait avoir lieu ». L’opérateur autoroutier Autostrade per l’Italia a expressément déclaré que le Ponte Morandi peut « durer encore 100 ans » s’il est entretenu comme d’habitude ; c’est ce qu’a dit le « Mouvement des cinq étoiles ». Cela a été confirmé par un professeur d’ingénierie des bâtiments du journal « Neue Zürcher Zeitung » du 14 août 2018 : 50 ans, ce n’est pas beaucoup pour un pont.

Que le pont Morandi ait pu exploser, ce n’est encore qu’une hypothèse. Mais des questions critiques devraient et doivent être posées, comme celle de savoir si l’effondrement du pont permettrait qu’un gouvernement sceptique envers l’UE soit remis dans les rails de l’UE.

de dd.

Liens : https://www.srf.ch/news/international/brueckeneinsturz-in-genua-was-bisher-bekannt-ist
https://www.srf.ch/news/international/das-protokoll-zum-nachlesen-die-ereignisse-von-genua-in-der-uebersicht
http://alles-schallundrauch.blogspot.com/2018/08/wurde-die-morandi-brucke-gesprengt.html
https://www.youtube.com/watch?time_continue=100&v=-eX6mK6k5cA
https://www.srf.ch/news/international/nach-bruecken-unglueck-in-genua-bruessel-weist-vorwuerfe-aus-italien-zurueck
https://www.stern.de/panorama/weltgeschehen/katastrophe-in-genua–von-einem-blitz-ist-noch-keine-bruecke-eingestuerzt-8212900.html
https://m.20min.ch/panorama/news/story/-leute-rannten-barfuss-auf-mich-zu–29021214
http://www.faz.net/aktuell/gesellschaft/ungluecke/unglueck-in-genua-bruecke-war-seit-jahren-ueberlastet-und-marode-15737903.html
https://de.wikipedia.org/wiki/Anschlag_von_Bologna
https://de.wikipedia.org/wiki/MoVimento_5_Stelle
https://de.wikipedia.org/wiki/Kabinett_Conte
https://www.nzz.ch/wissenschaft/50-jahre-sind-fuer-eine-bruecke-kein-alter-ld.1411426

source:https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr

Comments are closed.

  • Archives