site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Le Président américain Donald Trump© REUTERS / Carlos Barria

Le Président américain Donald Trump© REUTERS / Carlos Barria

Le Président américain a légèrement haussé le ton contre Riyad après la disparition du journaliste critique du pouvoir saoudien, Jamal Khashoggi, dans les murs dans le consulat du royaume à Istanbul.

Les États-Unis infligeront un «châtiment sévère» à l’Arabie saoudite s’il s’avère qu’elle est responsable de la mort du journaliste dissident Jamal Khashoggi, a annoncé Donald Trump.
«Pour le moment, ils démentent [leur implication] et la démentent vigoureusement. Est-ce que ça pourrait être eux? Oui», a estimé le Président américain dans un entretien accordé à la chaîne CBS.

«Nous avons l’intention d’aller au fond des choses, et la punition serait sévère», a promis le locataire de la Maison-Blanche.

Il a néanmoins réaffirmé sa réticence à suspendre les ventes d’armes américaines à Riyad de peur de porter préjudice aux producteurs américains tels que Boeing, Lockheed Martin ou Raytheon.
Auparavant, M.Trump a estimé que l’assassinat présumé du journaliste par des agents saoudiens ne pouvait pas servir de prétexte pour imposer des sanctions à l’encontre de Riyad.

Virulent critique du pouvoir saoudien, M.Khashoggi n’a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Des responsables turcs ont affirmé qu’il y avait été assassiné.

Washington et Londres ont mis la pression sur l’Arabie saoudite et lui ont demandé des explications. Pour sa part, Riyad rejette les allégations turques tout en affirmant que le journaliste a quitté le bâtiment, sans preuve à l’appui.

https://fr.sputniknews.com/international/201810131038489971-jouraliste-saoudien-trump-sanctions/

Comments are closed.

  • Archives