site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


La Corée du Nord a augmenté ces derniers mois la fréquence des tests de missiles balistiques que tout le monde considère comme capables de transporter des ogives nucléaires [Xinhua]

La Corée du Nord a augmenté ces derniers mois la fréquence des tests de missiles balistiques que tout le monde considère comme capables de transporter des ogives nucléaires [Xinhua]

La Corée du Nord teste une nouvelle arme anti-aérienne

La Corée du Nord a augmenté ces derniers mois la fréquence des tests de missiles balistiques que tout le monde considère comme capables de transporter des ogives nucléaires [Xinhua]

L’armée nord-coréenne a testé dimanche une nouvelle arme anti-aérienne, selon l’agence de presse du pays.

C’est le troisième essai d’armes de ces semaines durant lesquelles Pyongyang a dit qu’il répondait aux menaces des États-Unis et de la Corée du Sud.

L’armée nord-coréenne a également accusé Séoul d’avoir volé un drone sur son territoire ce samedi.

Plus tôt, la Corée du Sud avait accusé Pyongyang d’un incident similaire près de la ligne de démarcation séparant les deux pays.

Les médias nord-coréens ont déclaré que le test d’arme antiaérien avait réussi et que le dirigeant Kim Jong-un avait ordonné sa production de masse et son déploiement.

La semaine dernière, la Corée du Nord avait poursuivi ses essais presque hebdomadaires de missiles en lançant le missile sol-sol Pukguksong-2.

L’Agence centrale de presse officielle de la Corée du Nord a rapporté que le Pukguksong-2 sera produit et déployé dans tout le pays.

Pendant ce temps, la Chine a déclaré cette semaine que la seule façon de désamorcer les tensions sur la péninsule coréenne était de tenir des pourparlers diplomatiques.

L’ambassadeur de la Chine aux Nations Unies Liu Jieyi a déclaré que le dialogue avait donné des résultats positifs dans le passé et devrait être la meilleure façon de convaincre Pyongyang de la dénucléarisation.

Mais l’administration Trump veut que la Chine fasse plus, malgré les éloges faits par le président américain à son homologue chinois pour les efforts visant à freiner la Corée du Nord.

Le vendredi, une fonctionnaire  du Département d’Etat américain Susan Thornton a déclaré que la Chine était le pays qui détenait le plus d’influence sur le Nord.

Lors d’une visite à Pékin la semaine dernière, elle a dit que si la Chine n’utilisait pas ce levier, cela pourrait entraîner des problèmes dans les relations sino-américaines.

Source : http://thebricspost.com/north-korea-tests-new-anti-aircraft-weapon/#.WSuLpsbdeHu

Traduction : AvicRéseau International

Leave a Reply


  • Archives