site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Mark Zuckerberg avec Shimon Peres. D. R.

Mark Zuckerberg avec Shimon Peres. D. R.

Le lancement d’un satellite israélien confirme l’information d’Algeriepatriotique sur les visées de Tel-Aviv en Afrique

Algeriepatriotique révélait dans un précédent article une offensive israélienne en Afrique dans le but d’investir le continent et de s’y implanter durablement. Notre site se référait à une source diplomatique africaine informée. A peine un mois plus tard, un fait qui, en apparence, n’a aucun lien avec le sujet, est venu corroborer les informations dévoilées par notre source.

En effet, la fusée Falcon 9 de Space X qui a explosé sur son pas de tir, jeudi dernier en Floride, aux Etats-Unis, devait transporter un satellite israélien de communication, Amos-6, de 5,5 tonnes, fabriqué pour le compte de Facebook, dans le but de «développer l’accès à Internet en Afrique». Le média pro-israélien JSS News rapporte, non sans regret, que l’explosion «a ainsi détruit le premier satellite acheté par Facebook et fabriqué par Israël, afin fournir Internet dans toute l’Afrique».

Le média en question indique que le satellite détruit a été construit par Israel Aerospace Industries et avait une durée de vie d’environ quinze ans, ajoutant que Facebook avait accepté de payer 95 millions de dollars, en cinq tranches, pour la location du faisceau. En confiant la fabrication du satellite à l’entité sioniste, le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, offrait aux services secrets israéliens l’opportunité de suivre de très près et en temps réel l’évolution de la situation dans le continent africain. Le satellite aurait été un excellent moyen d’espionnage au profit du Mossad, si bien qu’on se demande si l’explosion qui a empêché le lancement de ce précieux outil de collecte d’informations n’est pas un sabotage, dans le cadre de la guerre secrète que se livrent les puissances occidentales pour asseoir leur hégémonie en Afrique.

Dans son article publié en juillet dernier, Algeriepatriotique, se référant à une source diplomatique africaine, révélait qu’Israël avait engagé une vaste offensive en Afrique, dont la finalité pourrait avoir une relation directe avec l’Algérie. Plus grave, l’Etat hébreu n’agit pas seul dans cette stratégie «élaborée secrètement entre Israël et la France avec l’apport financier du Qatar et de l’Arabie Saoudite». «C’est toute l’Afrique qu’Israël veut conquérir», avait soutenu notre source, qui ajoutait que des pays africains pourraient céder au chant des sirènes et se jeter ainsi dans les bras de l’entité sioniste. Le diplomate africain, qui en veut pour preuve le récent rétablissement des relations diplomatiques entre la Guinée et Israël, avait cité également le cas du Nigeria – l’autre géant africain – qui a été affaibli par un terrorisme sanglant. Quant à l’Afrique du Sud, avait encore expliqué notre source diplomatique qui a requis l’anonymat, Israël compte manœuvrer de sorte à influer sur la politique intérieure de ce pays.

Une fois que les trois puissances africaines, initiatrices du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), seraient «neutralisées», Israël, dont le Premier ministre Benyamin Netanyahou vient d’effectuer une tournée qualifiée d’«historique» en Afrique de l’Est, «aura le champ libre pour envahir le continent», s’inquiétait cette source diplomatique africaine. Le projet avorté de lancement du satellite destiné à espionner l’Afrique via les réseaux sociaux entre forcément de la cadre de ce plan.

Karim Bouali

http://www.algeriepatriotique.com/fr/article/le-lancement-d%E2%80%99un-satellite-isra%C3%A9lien-confirme-l%E2%80%99information-d%E2%80%99algeriepatriotique-sur-les

Comments are closed.

  • Archives