site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


L’un des plus grands cadres de la construction navale en Chine

L’un des plus grands cadres de la construction navale en Chine

L’un des plus grands cadres de la construction navale en Chine, qui n’a pas été vu en public depuis près de deux semaines, a été accusé de livrer des secrets sur les porte-avions chinois aux États-Unis. Sun Bo, 57 ans, est directeur général de la China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC), le plus grand constructeur maritime chinois, qui dirige presque tous les grands projets de construction navale de la marine chinoise. Plus particulièrement, Sun a dirigé la modernisation du Liaoning, un porte-avions de construction soviétique qui a été commandé à la Force de surface de la marine chinoise après l’effondrement de l’Union Soviétique.

Le navire est arrivé au chantier naval de Dalian dans le nord-est de la Chine en 2002. Les travaux sur le navire ont été achevés en 2012. Aujourd’hui, le CSIC dirige la construction du premier type 001A, le premier porte-avions construit en Chine, dont on dit qu’il s’inspire largement du Liaoning. La société est également le fer de lance de la construction de nombreuses frégates de la marine chinoise, de destroyers de dernière génération et de nombreux autres navires. Plus tôt cette année, on a annoncé que la SCCI construirait le premier porte-avions à propulsion nucléaire de la marine chinoise.

En tant que deuxième plus haut fonctionnaire du plus grand et plus important constructeur naval chinois, Sun a supervisé tous les projets de l’entreprise au cours des deux dernières décennies. Mais Sun a effectivement disparu après le 11 juin, sa dernière apparition publique connue, lors d’un événement de la SCCI. Le 17 juin, un bref avis affiché sur le site Web de l’entreprise indiquait que Sun avait fait l’objet d’une enquête pour « violation flagrante des lois et de la discipline du Parti [communiste] [de la Chine] ». Le bref avis indiquait que l’enquête sur les activités de Sun était dirigée par la Commission nationale de supervision de la Chine et le Commissariat central de l’inspection disciplinaire du Parti communiste chinois, mais ne donnait pas d’autres détails.

Il a maintenant été rapporté par plusieurs sites d’information chinois que Sun est sous enquête non seulement pour corruption, mais pour des activités beaucoup plus graves impliquant l’espionnage. Plus précisément, Sun aurait été recruté par la Central Intelligence Agency des États-Unis en raison de son rôle de supervision dans les programmes de construction de porte-avions chinois. Il aurait fourni à la CIA des informations sur le réaménagement du Liaoning qui a duré une décennie. Plus important encore, il y a des rapports selon lesquels Sun a donné à la CIA les plans et les autres spécifications techniques du type 001A, qui est actuellement en construction dans une installation top-secret. Le site d’informations en anglais basé à Hong Kong Asia Times a déclaré jeudi que, étant donné le caractère sensible des accusations portées contre Sun, il est peu probable que le gouvernement chinois révèle le résultat de l’enquête sur le cadre de la SCCI.

 Source : https://intelnews.org/2018/06/22/01-2343/

Traduction : Avic – Réseau International

Comments are closed.

  • Archives