site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Une équipe de transport de l'armée américaine transfère les restes du Sgt de l'état-major de l'armée. Dustin Wright de 29 ans, le 5 octobre à son arrivée à la base aérienne de Dover au Delaware. (Sergent d'état-major Aaron J. Jenne / US Air Force / AP)

Une équipe de transport de l’armée américaine transfère les restes du Sgt de l’état-major de l’armée. Dustin Wright de 29 ans, le 5 octobre à son arrivée à la base aérienne de Dover au Delaware. (Sergent d’état-major Aaron J. Jenne / US Air Force / AP)

Le Pentagone a ajouté le Niger, le Mali et certaines parties du nord du Cameroun à la liste des zones où les troupes américaines reçoivent un danger imminent lorsqu’elles sont déployées, ce qui reflète les dangers en évolution en Afrique de l’Ouest et suit la mort de quatre soldats américains au Niger l’année dernière.

La décision a été décrite dans une note signée lundi par Robert Wilkie, le sous-secrétaire à la Défense pour le personnel et la préparation. La décision a été antidatée au 7 juin, signifiant que les familles des militaires tués au Niger et leurs camarades recevront une rémunération pour leur déploiement.

La rémunération – 225 dollars par mois, soit 7,50 dollars par jour pour des mois partiels – a été approuvée alors que le secrétaire à la Défense, Jim Mattis, examine les dernières ébauches d’une enquête sur l’embuscade du 4 octobre au Niger. Le rapport final devrait être publié ce mois-ci, détaillant ce qui n’a pas fonctionné et les recommandations de changement.

Tué dans la bataille étaient sergent du personnel. Jeremiah Johnson, 39; Sgt du personnel Bryan C. Black, 35 ans; Sgt du personnel Dustin Wright, 29 ans; et Sgt. La David Johnson, 25 ans. Black et Wright étaient des soldats d’élite du Béret vert avec le 3ème groupe de forces spéciales d’élite, tandis que les deux autres étaient des soldats conventionnels déployés avec leur unité.

La question des indemnités de danger a été examinée à la suite de l’embuscade, au cours de laquelle une force d’environ 50 militants armés a attaqué une unité de 11 soldats américains et environ 30 soldats nigériens. Les troupes américaines déployées en Algérie, au Burundi, au Tchad, au Congo, à Djibouti, en Égypte, en Erythrée, en Ethiopie, au Kenya, en Libye, en Somalie, au Soudan, au Soudan du Sud, en Tunisie et en Ouganda sont déjà qualifiées.

Les troupes au Niger, au Mali et au nord du Cameroun étaient auparavant qualifiées pour 150 $ de «paye de lieu de travail dangereux». Cette incitation pour les troupes américaines a été réduite à 100 $ avec l’approbation d’une prime de danger imminente.

Le problème a été soulevé lors d’une audition du Comité des Services Armés de la Chambre mardi, avec le représentant Joe Courtney (D-Conn.) Demandant pourquoi le Niger et d’autres pays de la région ne se qualifiaient pas. Le général marin Thomas D. Waldhauser, chef du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique, a déclaré qu’un paquet soumis au Pentagone il y a plusieurs mois attendait toujours d’être approuvé.

Waldhauser n’était pas au courant à l’époque que le danger imminent payé pour le Niger avait déjà été approuvé, a rapporté mercredi le New York Times. Une porte-parole du Pentagone, le commandant de la Force aérienne, Sheryl Klinkel, a déclaré que l’approbation avait été antidatée au 7 juin, avant l’embuscade au Niger, car c’est à ce moment-là que le Commandement de l’Afrique l’a demandé.

Les pays ont été ajoutés à la liste alors que l’Afrique de l’Ouest est aux prises avec des militants qui se sont rebaptisés État islamique-Afrique de l’Ouest. Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a également été présente dans plusieurs pays dont le Mali, le Niger, le Nigéria et la Mauritanie. Waldhauser a indiqué que les groupes d’AQMI se sont regroupés en un groupe avec un nouveau nom, Jama’a Nusrat ul-Islam wa al-Muslimin (JNIM), et se déplacent librement autour du nord du Mali.

Washingtonpost (Lire en anglais) Dan Lamothe

Africa24monde Traduit par Tinno Bang Mbang

https://africa24monde.com/actualite/view/le-pentagone-ajoute-le-niger-le-mali-et-certaines-parties-du-cameroun-a-des-zones-ou-les-troupes-americaines-re-oivent-un-salaire-de-danger-imminent.html

Comments are closed.

  • Archives