site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Le Projet Coast est la preuve que des armes biologiques tels que l’Ebola ont été créées dans les années 1980s et testées sur des populations noires en Afrique du sud

Au cours de « l’ère de l’apartheid » en Afrique du Sud durant les années 1980 il y a eu un projet de recherche qui a consisté à utiliser un certain nombre de virus en tant qu’armes biologiques militaires, y compris les virus d’Ebola et de Marburg, afin de contrôler la population noire et pour potentiellement assassiner des dirigeants politiques.

Cela n’est pas seulement la preuve que le virus Ebola a déjà été utilisé comme arme biologique dans le passé, mais, curieusement, il n’a jamais été vérifié si les agents pathogènes qui avaient été créés avaient été détruits.

Daniel Taylor rapporte que :

Opérant à partir de l’Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid au début des années 1980, le Dr Wouter Basson a lancé un projet d’armes biologiques secrètes appelé Project Coast. Le but du projet était de développer des agents biologiques et chimiques dans le but de tuer ou de stériliser la population noire et d’assassiner des ennemis politiques. Parmi les agents développés il y avait les virus Marburg et Ebola.

Basson est entouré d’un halo de mystère, comme il l’a dit à la Haute Cour de Pretoria en Afrique du Sud « L’agent local de la CIA à Pretoria m’a menacé de mort sur le trottoir de l’ambassade US à Schoeman Street. » Selon un article de 2001 dans le magazine The New Yorker,l’ambassade étatsunienne à Pretoria était «terriblement concernée» à l’idée que Basson révèle les liens profonds entre le Project Coast et les États-Unis.

En 2013, Basson a été reconnu coupable de « conduite non professionnelle » par le conseil de la santé sud-africain.

L’experte en armes biologiques, Jeanne Guillemin, a écrit dans son livre sur les armes biologiques : Biological Weapons: From the Invention of State-Sponsored Programs to Contemporary Bioterrorism (Armes biologiques : de l’invention de programmes parrainés par l’État au bioterrorisme contemporain), « les années de plein essor du projet ont été les années de 1982 à 1987, quand il a développé une gamme d’agents biologiques (tels que ceux de l’anthrax, du choléra, et des virus de Marburg et d’Ebola ainsi que de la toxine botulique) ...  »

Le programme d’armes biologiques de Basson a officiellement pris fin en 1994, mais il n’y a pas eu de vérification indépendante sur le devenir des agents pathogènes qui ont été créés.

Source

http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/01/le-projet-coast-est-la-preuve-que-des-armes-biologiques-tels-que-l-ebola-ont-ete-creees-dans-les-annees-1980s-et-testees-sur-des-pop
http://reseauinternational.net/le-projet-coast-des-armes-biologiques-tels-que-lebola-ont-ete-creees-et-testees-dans-les-annees-80-en-afrique-du-sud/

Voir la vidéo = https://www.youtube.com/watch?v=PquqlX8wnT0#t=1769

Le Ghanaian Times a rapporté au début de Septembre sur la récente épidémie d’Ebola, notant connexions entre Basson et la recherche d’armes biologiques.L’article souligne que, «… il existe deux types de scientifiques dans le monde: ceux qui sont si préoccupés par la douleur et la mort causées par la maladie à l’homme qu’ils vont même sacrifier leur propre vie pour essayer de guérir les maladies mortelles et ceux Qui va utiliser leurs compétences scientifiques pour tuer des humains sur les ordres de gouvernement … … « 

En effet, ces idées ne sont pas nouvelles. Platon a écrit il ya plus de 2000 ans dans son travail La République qu’une élite dirigeante devrait guider la société « … dont l’objectif sera de conserver la moyenne de la population. » Il a ajouté: «Il ya beaucoup d’autres choses dont ils devront tenir compte, tels que les effets des guerres et des maladies et des organismes similaires, afin que la mesure où cela est possible d’empêcher l’État de devenir trop grande ou trop petite « ..

Comments are closed.

  • Archives