site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Le réseau social français Viadeo

Le réseau social français Viadeo

Le réseau social français VIADEO a échoué dans son expansion internationale et sera placé en liquidation judiciaire

A coup sûr, l’Afrique faisait partie des marchés visés par Viadeo. Le réseau social français avait décidé de s’internationaliser et visait les pays émergents. Mais l’expansion a échoué, et l’entreprise a fait faillite. Ce 29 novembre 2016, la société Viadeo SA a été placée en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Paris. Elle sera en liquidation judiciaire dans trois mois.

Viadeo est un réseau social professionnel, et s’était positionné comme le concurrent direct de l’Américain LinkedIn. Mais l’entreprise française a manqué de moyens financiers pour se développer, explique son CEO, Renier Lemmens, arrivé cette année 2016 après la démission de Dan Serfaty, qui avait fondé l’entreprise avec Thierry Lunati.

Depuis son lancement en 2004, la start-up française n’a pu lever en tout, et pour tout, que 37,7 millions d’euros. Insuffisant pour tenir alors qu’elle s’était lancée dans une expansion internationale. En 2010, Viadeo était déjà présent au Canada, en Espagne, au Royaume-Uni, en Italie, en Chine, en Inde, au Mexique, sans compter le bureau ouvert aux Etats-Unis. L’année d’avant, il avait racheté son équivalent chinois Tianji. Le réseau social avait aussi repris l’Indien Apna Circle et le Canadien Unyk. Puis il y a eu le joint-venture avec le Russe Sanoma Indepedant Media, le rachat de la société néerlandaise Soocial et du Chinois Zaizher.

Dès 2009, Viadeo revendique 25 millions de membres. En 2014, le réseau social annonce même 60 millions d’abonnés, mais réalise 95% de son chiffre d’affaires sur les 9 millions d’utilisateurs de la France. En d’autres termes, l’entreprise peine à monétiser l’essentiel de son audience qui est internationale. « Ils ont brûlé énormément de cash à essayer de s’internationaliser, mais ils se sont attaqués à des marchés trop durs pour eux », estime Jérôme Colin, spécialiste des télécoms, des médias et d’Internet au cabinet de conseil Roland Berger, cité par le journal  Les Echos.

Viadeo a eu du mal à vendre les abonnements payants à ses utilisateurs, notamment dans les pays émergents qui constituaient son cœur de cible. « Ils ont trop poussé les feux. L’intérêt de leur plateforme, en gratuit, était trop limité ; et cela a fini par lasser beaucoup d’utilisateurs », poursuit Jérôme Colin.

Depuis l’entrée de Viadeo à la bourse de Paris en 2014, la valeur de l’entreprise n’a cessé de dégringoler à cause de la baisse de son chiffre d’affaires et l’accroissement de ses pertes, qui ont atteint 13,4 millions d’euros sur l’exercice 2014. Au moment où l’entreprise est placée en redressement judiciaire, elle ne vaut plus que 10 millions d’euros. Dans un communiqué de presse, la société indique d’ailleurs que « les actionnaires actuels doivent considérer que les actions Viadeo n’ont plus de valeur ».

Agence Ecofin – Assongmo Necdem

http://africa24monde.com/economie/view/le-reseau-social-viadeo-a-echoue-dans-son-expansion-internationale-et-sera-place-en-liquidation-judiciaire.html

Comments are closed.

  • Archives