site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Des soldats américains lors des exercices militaires, le 9 août 2017. ©AP

Des soldats américains lors des exercices militaires, le 9 août 2017. ©AP

Le président vénézuélien demande aux forces armées du pays de se préparer à contrer une éventuelle action militaire américaine.

En août 2017, alors que le président vénézuélien Nicolas Maduro venait d’installer une assemblée constituante, le président des États-Unis Donald Trump, aurait mis sur la table l’idée d’une intervention militaire au Venezuela. C’est, en effet, ce qu’a confié une source haut placée au sein de l’administration américaine à l’agence Associated Press.

« Alors que la rencontre […] était sur le point de s’achever, le président Donald Trump s’est tourné vers ses conseillers les plus proches et leur a posé une question déconcertante : avec la dégradation rapide de la situation au Venezuela, qui menace la sécurité régionale, pourquoi ne pas simplement envahir le pays ? », aurait lancé M. Trump, lors d’une réunion avec ses conseillers.

De tels propos ont sidéré le conseiller à la sécurité nationale H.R McMaster et le secrétaire d’État Rex Tillerson (ces derniers ont depuis quitté leurs fonctions). Pendant cinq minutes, ils ont tenté d’expliquer à M. Trump qu’une telle action « pourrait avoir de graves conséquences et risquerait de faire perdre le soutien durement gagné des gouvernements d’Amérique latine aux États-Unis ».

Cela éclaire la déclaration, faite par M. Trump le 11 août 2017.

« Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une option militaire si nécessaire », avait-il dit, ce jour-là, à des journalistes.

« Nous avons des troupes dans le monde entier qui sont parfois très loin, mais le Venezuela n’est pas très éloigné […] », avait-il ajouté.

À priori, M. Trump aurait abandonné son idée après un dîner privé avec quatre chefs d’État d’Amérique latine, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, en septembre. Ces derniers se seraient « empressés » de le « dissuader » d’entreprendre une action militaire au Venezuela.

Le 4 juillet, M. Maduro a ainsi demandé aux forces armées du pays de se préparer à contrer une éventuelle action militaire américaine.

« Vous ne pouvez baisser la garde une seule seconde, parce que nous défendrons le droit le plus élémentaire obtenu par notre nation dans toute son histoire, celui de vivre en paix », a lancé M. Maduro lors d’une cérémonie militaire. Et il s’en est pris à ses opposants en les accusant de préparer le terrain à une opération américaine.

« Une intervention des États-Unis ne résoudra jamais les problèmes du Venezuela, jamais, mais nos forces armées ont la responsabilité d’être prêtes à défendre le territoire national », a insisté M. Maduro.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/07/07/567318/Venezuela-Maduro-Etats-Unis-Trump-attaque-militaire-offensive-guerre-armee

Leave a Reply


  • Archives