site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


 Les Gardiens de la Révolution iraniens

Les Gardiens de la Révolution iraniens

Les Etats-Unis ont haussé d’un cran leur offensive contre la république islamique d’Iran. Comme l’avait annoncé le New York Times le samedi dernier, ils ont officiellement placé les Gardiens de la Révolution iraniens sur leur liste des organisations « terroristes » étrangères.

Cette mesure « sans précédent », « est une reconnaissance du fait que l’Iran n’est pas seulement un Etat soutenant le terrorisme, mais que les Gardiens participent activement, financent, et promeuvent le terrorisme », a précisé le président américain Donald Trump qui a annoncé en personne cette décision ce lundi 8 avril.

Est surtout concernée par cette désignation, selon le président américain, la force al-Qods, unité d’élite des Gardiens de la Révolution.
Branche extérieure des Gardiens de la révolution, elle soutient les forces de l’Axe de la résistance au Moyen-Orient, avec le consentement de leur gouvernement. Comme c’est le cas avec les troupes du président syrien Bachar al-Assad ou les forces populaires irakiennes du Hachd al-Chaabi qui ont combattu Daech et le Hezbollah au Liban.

Cette décision « augmentera significativement l’échelle et la portée de notre pression maximale contre le régime iranien », précise le président américain, qui ajoute: « Si vous faites affaire avec les Gardiens de la révolution, vous financez le terrorisme ».
Directement après cette annonce, le secrétaire d’état américain Mike Pompeo a appelé les banques étrangères à couper tout lien avec les Gardiens de la Révolution.

En même temps, l’émissaire spécial américain Brian Hook a annoncé le renforcement des sanctions américaines, de sorte qu’elles ne se contenteront pas de viser le secteur de l’exportation du pétrole iranien mais empêcheront son achat.
Le but étant d’empêcher l’Iran d’avoir de l’argent en échange de son pétrole, à l’instar de ce qui s’était passé avec l’Irak, lors de l’application du programme connu sous l’appellation « Pétrole contre nourriture ».

Selon le magazine des renseignements américains Janes, cette démarche viserait à réduire la masse monétaire de l’Iran, dans le but de pousser les iraniens à la sédition contre le pouvoir. Ce sont les institutions étatiques qui devraient mener la marche, en entraînant le gouvernement iranien dans le défaut de paiement de salaires.

Pour sa part l’Iran s’est préparé pour riposter à cette décision.
Dimanche, son Parlement s’est mis à élaborer un projet de loi en urgence qui classera les troupes américaines sur la liste des groupes terroriste iranienne, au même titre que Daech, et dès que les Américains mettront les Gardiens sur leur liste. C’est aussi la première fois que l’armée américaine est classée comme organisation terroriste par un pays.

Une fois la décision prise, les forces américaines au Moyen-Orient pourraient devenir la cible des Gardiens de la révolution, appréhendent des responsables américains qui refusent cette décision.

Par Regardsurlafrique avec almanar

Comments are closed.

  • Archives