site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Fayez El-Sarraj, le Premier ministre du gouvernement d'union nationale libyen. D. R.

Fayez El-Sarraj, le Premier ministre du gouvernement d’union nationale libyen. D. R.

La réconciliation interlibyenne se fait doucement mais sûrement. Le ministre de l’Intérieur du gouvernement d’union nationale libyen, Fathi Bashagha, a annoncé, hier lundi 31 décembre 2018, que les départements du ministère et les services de sécurité étaient autorisés à coopérer avec leurs homologues de l’est du pays.

 Cette mesure est destinée à améliorer la situation sécuritaire dans le pays, qui souffre d’une recrudescence constante des violences terroriste et politique depuis la chute du régime de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi.

Selon un communiqué du ministère, cité par les médias, «Fathi Bashagha, ministre libyen de l’Intérieur, a accordé la permission à tous les départements et services de sécurité du ministère de contacter officiellement leurs homologues orientaux».

Samedi 29 décembre 2018, des officiers de police et des forces de sécurité venus de différentes régions du pays se sont rencontrés à Benghazi dans le but d’unifier leurs efforts en matière de sécurité, ajoute la même source. Beaucoup d’observateurs voient cette rencontre comme un pas significatif vers la réunification de l’Etat libyen.

Par Regardsurlafrique Avec Algeriepatriotique - S. S.

Comments are closed.

  • Archives