site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique. On dévoile ce dont les autres ne parlent pas.


Le Président iranien, Hassan Rohani, © AP Photo / Iranian Presidency Office

Le Président iranien, Hassan Rohani, © AP Photo / Iranian Presidency Office

Escalade des tensions entre les États-Unis et l’Iran

Lors d’une discussion avec Emmanuel Macron, le Président iranien a affirmé ne pas avoir envie d’entrer en guerre avec les États-Unis. Cependant, il a mis en garde contre un affrontement décisif si ces derniers violaient de nouveau les frontières iraniennes, rapporte l’Iranian Students News Agency.

L’Iran ne cherche pas la guerre avec les États-Unis, a déclaré le 24 mai son Président, Hassan Rohani, à Emmanuel Macron, cité par l’Iranian Students News Agency (ISNA).

Dans un contexte de tensions exacerbées entre les deux pays après la destruction du drone américain étant entré dans l’espace aérien iranien, Rohani a confié à Macron qu’en cas de violation réitérée des frontières de son pays par les États-Unis, il y aurait affrontement.

«Si les Américains veulent à nouveau violer les eaux ou l’espace aérien de l’Iran, les forces armées iraniennes seront obligées de les affronter et il y aura un affrontement décisif», a déclaré le Président iranien.

Hassan Rohani a également déclaré à son homologue français qu’en aucun cas l’Iran ne renégociera l’accord sur le nucléaire de 2015, d’après l’ISNA.

Selon ses dires, le renforcement des sanctions ne fait que démontrer l’absence de volonté des États-Unis à trouver des solutions.

Ces derniers jours, les tensions entre Téhéran et Washington sont montées d’un cran. Le 20 juin, les Gardiens de la révolution islamique ont annoncé avoir abattu un drone espion américain qui «était entré dans l’espace aérien iranien» dans la province d’Hormozgan, qui borde le détroit d’Ormuz. Un responsable états-unien a confirmé l’attaque contre un appareil américain, affirmant que celui-ci se trouvait dans l’espace international.

Malgré le fait que Donald Trump ait évoqué une grosse erreur de la part de l’Iran, en réagissant sur son compte Twitter à cette destruction, plus tard dans la journée il a déclaré ne pas exclure l’hypothèse que le tir en question ait pu être une «erreur humaine».

Le lendemain de ces événements, l’Iran a déclaré qu’il aurait pu également abattre un avion de reconnaissance américain. Quant à Donald Trump, il a affirmé qu’il avait été à 10 minutes de frapper des cibles iraniennes, mais était revenu sur sa décision.

Par Regardsurlafrique avec Sputnik

Comments are closed.

  • Archives