site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Les soldats français soupçonnés d'avoir tué onze soldats maliens

Les soldats français soupçonnés d’avoir tué onze soldats maliens

Les soldats français déployés au Mali depuis environ 3 ans étaient  arrivés pour venir en aide au peuple malien, à son armée et éviter les pertes en vie humaines au mali, mais surtout éviter la scission du Mali en plusieurs factions.

Et pour mieux assister les soldats qui travaillent pour une même cause, quoi de plus naturel que d’essayer  de neutraliser l’ennemi tout en essayant de  les libérer s’ils sont pris en otage par ce dernier.

Sauf que dans le cas d’espèce, les Onze soldats maliens pris en otage par un groupe islamiste et que la France aurait  essayé de libérer par la force il ya de cela quelques jours ont tous été tués, et pire, tué par les même soldats français qui étaient là pour les libérer des mains des islamistes.

En effet, Jeudi 26 octobre dernier, à Paris, l’état-major français  indiquait qu’un groupe terroriste du nord du Mali avait été mis hors de combat et quinze djihadistes tués par l’armée française. Mais, « le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans », qui est un groupe en  collaboration avec plusieurs mouvements armés islamistes  du nord du Mali, a affirmé dans un communiqué qu’en réalité, lors du raid français figuraient parmi les victimes, onze militaires maliens faits prisonniers lors de différentes attaques. Et que l’armée française en réalité a tué ses soldats maliens qu’elle était sensée libérer.

Coté Bamako c’est presque silence radio. Une délégation des autorités maliennes, dont le président IBK qui a rencontré Emmanuel Macron le 31 octobre à l’Elysée, sont jusque-là restées  très silencieuses.

Cependant, dans les rangs de l’armée malienne, plusieurs personnes interrogées se sont déclarées « inquiètes » après la publication des photos. « A ce stade, nous pouvons dire que nous avons reconnu sur les photos publiées plusieurs de nos camarades », s’est confié, un officier de l’armée de terre. Une enquête serait ouverte « pour voir très clair » dans cette  opération.

Par Africa24monde Avec Afrik-inform |  Dalvarice Ngoudjou Journaliste/ Géostratège

Leave a Reply


  • Archives