site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Gabriel Ebili, ancien technicien à la Radio Cameroun | Capture écran A24m

Gabriel Ebili, ancien technicien à la Radio Cameroun | Capture écran A24m

Paul Biya offre 40 millions FCFA au technicien radio qui a sauvé son régime lors du putsch de 1984

Gabriel Ebili, technicien à la Radio Cameroun à l’époque des faits, avait trompé la vigilance des putschistes. Ce n’est qu’au bout de 33 ans de misère et de précarité que Gabriel Ebili, technicien à la Radio Cameroun dans les années 1980, sera récompensé par le chef de l’Etat, Paul Biya. En effet, l’ancien technicien de l’Office de radio camerounaise, a reçu samedi 27 janvier 2017, 40 millions FCFA pour sortir de la précarité et de l’indifférence devenues son quotidien depuis son acte d’ingéniosité et de bravoure du 06 Avril 1984.

La cérémonie riche en émotion, était présidée par le sous-préfet de Lolodorf, au village Bibondi (Bikoka). Une cérémonie qui s’est soldée par la pose de la première pierre de la villa que va se construire Gabriel Ebili aujourd’hui âgé de 65 ans, sur instructions présidentielles.

Agé de 32 ans au moment de ces faits tragiques, le jeune technicien radio avait trompé la vigilance des putschistes. Après son acte héroïque le 06 Avril 1984, le jeune technicien, est obligé de quitter l’Office de radio camerounaise par peur pour sa vie. Gabriel Ebili, prendra par la suite le chemin de l’exil. Des sources officielles ont confirmé  que Gabriel Ebili par peur pour sa vie, avait longtemps erré dans les pays de la sous-région, notamment le Congo Brazzaville.

Selon le sous-préfet, Epenté Tazeu Adray, «cette cérémonie vise tout simplement pour Gabriel Ebili, et pour  les populations de ce village, à dire merci au président de la République pour cet acte de reconnaissance qui sort un héros de la misère». En guise de conseil, l’autorité administrative a suggéré à Gabriel Ebili de ne pas tout mettre dans la villa, mais de songer à créer  aussi une plantation, ouvrir une petite alimentation, faire une cuisine à sa femme, meubler la maison, l’électrifier et y faire si possible une adduction d’eau potable.

Surmontant à peine son émotion, Gabriel Ebili a tenu à exprimer sa reconnaissance pour ce geste du chef de l’Etat.  «Je dis merci au président de la République qui vient de mettre fin à ma misère», dira-t-il. Ce geste de Paul Biya est sans doute le résultat d’une lutte acharnée menée par plusieurs journalistes et écrivain dont Charles Ateba Eyené dans son livre intitulé  «Gabriel Ebili, le héros oublié du 06 Avril 1984».

cameroon-info par Lore E. Souhe

Leave a Reply


  • Archives