site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Si l’importation de pétrole iranien est stoppée, le marché international souffrira d’une pénurie qui fera flamber les cours du pétrole. ©AFP

Si l’importation de pétrole iranien est stoppée, le marché international souffrira d’une pénurie qui fera flamber les cours du pétrole. ©AFP

Alexis Banine, directeur du bureau à Moscou de la compagnie britannique de gestion des risques Urus Advisory, a qualifié d’« on ne peut plus sérieuse » la menace de l’Iran, qui se dit prêt à mettre en place une politique empêchant les exportations pétrolières régionales si les ventes de pétrole iraniennes étaient interdites par les États-Unis.

Lors d’un meeting lundi soir à Genève où étaient rassemblés de nombreux ressortissants iraniens résidents en Suisse, le président iranien Hassan Rohani a déclaré : « Les Américains ont prétendu vouloir arrêter complètement les exportations pétrolières de l’Iran. Ils ne comprennent pas le sens de cette déclaration, car le fait que le pétrole iranien cesse d’être exporté, alors que le pétrole de la région continue de l’être, n’a aucun sens. »

Réduire à zéro les exportations iraniennes de pétrole, tel est le nouveau mantra de l’administration américaine concernant la République islamique. Un objectif qui se traduit par un nouvel ultimatum, adressé à l’ensemble de la communauté internationale et en premier lieu à « tous les alliés » des États-Unis : stopper tout achat de pétrole iranien d’ici le 4 novembre.

« La Russie ne se mêlera pas de cette affaire, car elle a suffisamment de problèmes en Syrie. Je ne sais vraiment pas si elle prendra le parti de l’Iran ou non dans cette histoire. Mais je sais que la Chine estime que les États-Unis n’ont aucune raison de vouloir stopper l’importation de pétrole iranien », a précisé Alexis Banine, avant de faire valoir que ce serait une mauvaise idée de traiter avec l’Iran par la force.

Si l’importation de pétrole iranien est stoppée, le marché international souffrira d’une pénurie qui fera flamber les cours du pétrole. C’est surtout l’Arabie saoudite qui serait le grand bénéficiaire de cette nouvelle donne.

Reste à voir si une confrontation entre l’Iran et l’Arabie saoudite sera au profit des autres fournisseurs de pétrole, qui se vendra à un prix exorbitant.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/07/05/567105/Ptrole-iranien-la-menace-de-lIran-est-on-ne-peut-plus-srieuse

Comments are closed.

  • Archives