site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Piqûre du Jour : Le 28 décembre 1958 à Léopoldville 

Piqûre du Jour

Piqûre de rappel ,,, Le 28 décembre 1958 se tient à Léopoldville le premier meeting du Mouvement National Congolais qui se base sur la Déclaration universelle des droits de l’homme et se fixe trois objectifs prioritaires :

1) L’accélération de la « démocratisation » des institutions du Congo Belge

2) L’ indépendance

3) L’opposition à toute forme de partition du Congo

A cette occasion, Patrice Emery Lumumba prononce un discours :

« Je vous remercie au nom du Mouvement National Congolais d’être venus nombreux au premier meeting que nous tenons depuis la constitution de notre Mouvement.

Cette assistance nombreuse est un signe certain de l’espoir que vous mettez au Mouvement National Congolais et aux buts qu’il compte poursuivre avec persévérance et ténacité.

Aussi, nous efforcerons-nous, a partir d’aujourd’hui et tout au long de notre action, de ne pas décevoir les patriotes qui nous font confiance par leur appui et leur Soutien.

La conférence d’aujourd’hui se divisera en deux parties : dans la première partie. nous donnerons le compte rendu fidèle et authentique des travaux de la Conférence du Rassemblement des Peuples Africains auxquels nous venons de prendre part; dans la deuxième partie, nous vous exposerons le programme d’action de notre Mouvement. Ce programme, nous voulons le réaliser avec la collaboration active de tous les Congolais hommes, femmes et enfants.

(…) Il nous reste, maintenant, Mesdames et Messieurs à vous présenter le programme d’action de notre Mouvement.

Le Mouvement National Congolais d’inspiration typiquement africaine à pour but fondamental la libération du peuple congolais du régime colonialiste et son accession à l’indépendance.

Ce mouvement n’a aucune attache ni avec le gouvernement ni avec toute autre organisation politique européenne comme certains détracteurs le font croire dans les coulisses.

Ce ne sont que des manœuvres de noyautage qui sont la spécialité des détracteurs. Notre mot d’ordre est de bien faire et laisser dire. Nous combattons pour la vérité et la justice. Cette vérité triomphera, même si elle est piétinée aujourd’hui.

Nous fondons notre action sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

-droits garantis à tous les citoyens de l’humanité par la Charte des Nations Unies -et estimons que le Congo, en tant que société humaine, a le droit d’accéder au rang des peuples libres.

Nous voulons dire adieu à l’ancien régime, ce régime d’assujettissement qui prive les nationaux de la jouissance des droits politiques reconnus à toute personne humaine et à tout citoyen libre.

Nous voulons que notre pays, notre grand pays ait une autre physionomie, physionomie d’un peuple libre, heureux, dégagé de l’inquiétude, de la peur et de toute domination colonialiste.

Dans une motion que nous avons adressée au Ministre du Congo à Bruxelles, nous avons insisté sur le fait que le Congo ne peut plus être considéré comme une colonie ni d’exploitation ni de peuplement et que son accession a l’indépendance était la condition sine qua non de la paix.

Dans notre action pour la conquête de l’indépendance du Congo, indépendance que nous voulons totale, nous n’avons cessé de proclamer que nous n’étions contre personne mais uniquement contre la domination, les injustices et les abus et que nous voulons tout simplement nous libérer des entraves du colonialisme avec toutes ses conséquences.

Ces injustices et ces abus, s’ils persistaient malgré nos protestations répétées, seraient à la base du divorce éventuel de la Belgique et du Congo et des troubles sociaux que pourraient connaître ce pays.

Le peuple congolais a droit à son indépendance au même titre que les autres peuples du globe. C’est un droit fondamental, naturel et sacré qu’aucune doctrine ne peut lui disputer, aucune puissance lui arracher.

C’est également en vertu de ce droit qu il décidera lui-même des limitations de détail à consentir dans l’exercice de l’indépendance pour son propre bien, pour celui de ses membres ou celui de tout l’ensemble humain . C est aussi en vertu de ce droit que le Congo déterminera librement les rapports qui le lieront à la Belgique.

L’indépendance effective dans l’interdépendance des nations libres, la libération totale du Congo de toute forme de tutelle : voila ce à quoi aspire notre peuple, et c’est cela qu’il appartient aux patriotes sincères de proclamer au grand jour.

Ce serait une honte, une grande honte pour les habitants de ce pays – et surtout pour l’Administration belge – qu’en cette époque ou la conscience universelle condamne la domination d’un peuple par un autre, le Congo soit encore maintenu sous le régime d’un empire colonial.

L’œuvre de colonisation entreprise par la Belgique au Congo doit être limitée dans le temps et dans l’espace. A notre avis, cette limite est largement atteinte.

Nous voulons nous libérer pour collaborer avec la Belgique dans la Liberté, l’Égalité et la Dignité. La collaboration n’est pas possible dans les rapports de sujétion. Les congolais doivent jouir immédiatement et pleinement de l’exercice des libertés fondamentales et de tous les droits politiques, administratifs, privés et civils.

Nous n’excluons pas qu’après avoir obtenu notre indépendance une collaboration confiante, fructueuse et durable s’établisse entre le Congo et la Belgique ou entre les habitants noirs et blancs de ce pays.

Les Belges, comme tous autres habitants étrangers continueront à résider au Congo. Mais cette collaboration ne sera possible que si la Belgique aura compris dès maintenant les aspirations du peuple congolais à la dignité et à la liberté et si elle ne retarde pas outre mesure sa libération en consentant volontairement à mettre fin au régime colonialiste.

L’indépendance que nous réclamons au nom de la paix ne doit pas non plus être considérée par la Belgique comme un cadeau mais au contraire, il s’agit de la jouissance d’un droit que le peuple congolais avait perdu.

Nous reconnaissons à sa juste valeur la contribution que la Belgique les Belges et les Étrangers ont apporté pour l’épanouissement du Congo.Le progrès réalisé ici dans le domaine économique et social surpasse – comme nous l’avons constaté de nos propres yeux- celui de certains pays. Mais là où le bas blesse, c’est que le gouvernement belge a négligé l’émancipation politique des congolais et la promotion de la femme noire. Notre pays connaît, en ce domaine, un retard considérable alors que des pays moins développés que le nôtre, jouissent déjà – ou sont en voie de jouir de leur liberté.

C’est ce retard que nous voulons combler aujourd’hui sans tarder.

Nous regrettons la tendance de l’administration belge qui veut faire des congolais ce qu’elle veut qu’ils soient, uniquement ce qu’elle veut qu’ils soient et non ce que ces derniers veulent être. Nous regrettons également cette politique qui consiste à n’accorder aux congolais que les droits que le gouvernement consent de leur octroyer au compte-gouttes comme de l’aumône, et non les droits légitimes que les nationaux réclament,

Nous regrettons aussi l’autre tendance qui considère comme meneur, anti-blanc ouxénophobe, tout africain qui condamne les injustices et les abus dont son peuple est victime.

Les nationalistes européens et occidentaux ont-ils agi autrement dans leur lutte pour l’indépendance de leurs pays respectifs?

Qu’on nous le dise.

Ces arguments qu’on lance à tous ceux qui combattent pour la liberté, sont pour nous des manœuvres d’intimidation.

D’autre part, la notion de la souveraineté belge au Congo doit également disparaître du vocabulaire colonial. Le Congo n’est pas une propriété belge. C’est un pays comme tout autre qui doit jouir de la souveraineté comme la Belgique jouit de la sienne.

L’État Congolais sera base sur l’Égalité, la Solidarité et la Fraternité de tous les congolais.

C’est pourquoi notre Mouvement s’opposera toujours, de toutes ses forces à la balkanisation du territoire national sous quelque prétexte que ce soit.

Mesdames et Messieurs, toutes les forces du pays doivent se mobiliser en vue de participer à la réalisation des objectifs que nous venons de définir pour le bien-être de tous.

Nous adressons un vibrant appel à tous les patriotes congolais, à toutes les associations et groupements organisés de s’unir autour du Mouvement National Congolais, lequel s’adresse à tous les congolais, sans distinction de tribu, de sexe ou de religion.

L’objectif du Mouvement National Congolais est d’unir et d’organiser les masses congolaises dans la lutte pour l’amélioration de leur sort, la liquidation du régime colonialiste et l’exploitation de l’homme par l’homme.

Nous invitons tous nos compatriotes de toute condition et quelles que soient leurs tendances ou leurs divergences actuelles ou passées, à mettre en commun nos énergies et notre courage pour réaliser le regroupement nécessaire et indispensable sans lequel nous ne pourrons nous affirmer ni faire entendre notre voix, la voix du peuple congolais.

Il est grand temps que le peuple Congolais prouve au monde qu’il a conscience des réalités de l’autonomie – cadeau que prépare et lui promet le gouvernement. Cette autonomie-la, nous n’en voulons pas.

Il est temps que les congolais des centres et de l’intérieur fassent connaître au monde qu’ils ne sont nullement divisés mais qu’ils sont unis pour la même et juste cause.

Il est temps que le peuple congolais sorte de son sommeil, qu’il rompe le silence et domine l’intimidation pour manifester pacifiquement mais résolument que l’on doit compter avec lui.

Certaines personnes font croire aux Congolais non avertis que l’accession du pays a l’indépendance provoquera la fuite des capitaux étrangers, des perturbations au pays, parce qu’il n’y a pas encore de techniciens noirs, etc… Nous croyons pour notre part et nous nous basons ici sur l’expérience vécue par d’autres pays africains – pourtant moins développés que le nôtre au moment où ils prirent les rênes de leurs pays en mains -nous croyons donc que l’accession du Congo à l’indépendance stabilisera l’économie congolaise de même qu’elle constituera une garantie certaine pour les investissements étrangers.

En effet, le réinvestissement sur place de tous les bénéfices réalisés par les entreprises nationales, l’accélération du programme d’industrialisation, l’octroi par l’état congolais de nombreuses bourses d’études aux nationaux, la suppression du Cautionnement actuel de 50.000 frs pour tout congolais désirant aller se perfectionner à l’étranger, l’octroi de nombreux prêts aux classes moyennes congolaises, l’organisation d’un enseignement obligatoire et gratuit a tous les degres, le développement des paysannats et coopératives dans les milieux ruraux, la suppression radicale de toutes les discriminations légales, l’enthousiasme au travail provoque par l’octroi de salaires décents et la jouissance des libertés humaines, tout cela nous prouve, Mesdames et Messieurs, que l’accession -du Congo à l’indépendance apportera un plus grand bien-être aux habitants de ce pays, bien-être qu’ils ne peuvent trouver pleinement sous le régime actuel.

S’il existe, en ce moment, des européens qui pensent pouvoir assurer la pérennité -du régime de sujétion, nous ne pouvons que le regretter…

Si, au contraire, le sens et la légitimité de notre lutte sont compris par des hommes sincèrement décidés à nous épauler fraternellement et à contribuer à l’édification de notre pays par leur travail honnête et par l’apport de leur capital financier et technique, alors, les congolais le noteront avec intérêt et ils considéreront ces hommes comme des amis véritables de ce pays. Nous faisons appel à nos compatriotes de se joindre à nous afin de servir plus efficacement la cause nationale et de réaliser la volonté d’un peuple qui veut se libérer des chaînes du paternalisme et du colonialisme.

Il faut que le peuple congolais cesse de s’endormir et d’attendre notre indépendance et notre liberté.

Le Congo est notre patrie. C’est notre devoir de rendre cette patrie plus grande et plus belle.

Pour conclure, nous vous invitons à acclamer avec nous : vive le Congo, vive le Mouvement National. »

Christiane Reveno

http://christianereveno.jimdo.com/piq%C3%BBre-de-rappel/piq%C3%BBre-du-jour/

Comments are closed.

  • Archives