site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Rost invité le 19 décembre 2017 dans l'émission Punchline sur CNEWS© Capture d'écran vidéo YouTube, @CNEWS

Rost invité le 19 décembre 2017 dans l’émission Punchline sur CNEWS© Capture d’écran vidéo YouTube, @CNEWS

Invité dans l’émission Punchline de Laurence Ferrari sur CNEWS, Rost a estimé que la France aurait dû dialoguer avec Bachar el-Assad afin d’éviter la guerre civile et lutter plus efficacement contre le terrorisme.

«Lorsque j’entends Bachar el-Assad parler, je suis désolé, il a raison», a déclaré sans fard l’ex-rappeur et président d’association Rost, le 19 décembre sur CNEWS, au lendemain d’une déclaration du président syrien sur la supposée responsabilité de la France dans l’expansion du terrorisme en Syrie.

Au cours de l’émission Punchline, Rost a martelé qu’aucune alternative au dialogue avec Damas n’était possible afin de sortir de la crise syrienne. Regrettant le rôle «ambigu», selon lui, de Paris sur le dossier syrien, l’ex-rappeur reconverti dans la vie associative a affirmé que si la France avait entretenu un dialogue avec Damas, des «milliers de morts auraient pu être évitées».

Le 18 décembre, le chef de l’Etat syrien avait déclaré : «La France a été le porte-étendard du soutien au terrorisme en Syrie dès les premiers jours [du conflit]». Le président de la République Emmanuel Macron avait rejeté ces accusations le lendemain, affirmant que Paris s’était toujours concentré sur un seul ennemi en Syrie : les djihadistes de l’Etat islamique (EI).

La veille, Emmanuel Macron venait de faire savoir qu’il faudrait, selon lui, compter avec Bachar el-Assad pour rétablir la paix en Syrie. Il avait pour autant nuancé ses propos, assurant que le président syrien devrait «répondre de ses crimes».

Président de l’association Banlieues actives, Rost, ancien rappeur, est régulièrement invité à s’exprimer dans les médias. Il y a quelques semaines, début novembre, il avait fait parler de lui en quittant le plateau de l’émission 20h Foot, après un échange rude avec l’animateur Pascal Praud, au sujet du coup de pied de Patrice Evra à un supporter. Rost avait fait valoir que le geste du joueur de l’Olympique de Marseille avait pu être provoqué par des insultes racistes qui auraient été proférés à son encontre, ce à quoi Pascal Praud avait très vivement réagi, lui reprochant d’invoquer la thématique du racisme dans cette discussion.

Début décembre, Rost avait en outre participé à une marche contre l’esclavage en Libye dans les rues de Paris.

 Macron assure qu’il faudra compter avec Bachar el-Assad, mais qu’il devra «répondre de ses crimes»

https://francais.rt.com/france/46728-rost-sur-crise-syrienne-bachar-raison

Comments are closed.

  • Archives