site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Pourquoi l'USS Truman a tiré?

Pourquoi l’USS Truman a tiré?

Les 3 et 4 mai, la flotte américaine en Méditerranée s’est mise à tirer contre ce que Washington a qualifié de « positions de Daech » à Deir ez-Zor. Pourtant le président américain, Donald Trump, avait affirmé il y a peu  » en avoir fini avec Daech en Syrie ».

Que cherchent les Américains en s’attaquant directement au sol syrien? Renverser Assad et mettre à la porte de la Syrie ses alliés, tout en s’accaparant des richesses d’une Syrie dépecée? 

Avant la défaite de Daech, le « camp atlantiste » ne cessait d’invoquer la menace terroriste pour justifier ses ingérences en Syrie. À présent, c’est la « montée en puissance » supposée de l’Iran qui est sans cesse mise en avant pour poursuivre le bellicisme atlantiste. En effet la défaite de Daech et d’autres groupes takfiristes face à l’armée syrienne et ses alliés rendent indispensables des stratégies de substitution, car les Américains et leurs alliés craignent désormais une offensive directe de l’armée syrienne, de l’axe de la Résistance et de la Russie contre Deir ez-Zor. Ils veulent étendre par conséquent leurs positions à l’est de l’Éuphrate car le début d’une opération syrienne d’envergure dans cette région menacera la base américaine d’al-Tanf. Or les Américains ne veulent à aucun prix perdre le pétrole de Deir ez-Zor. 

Des sources locales parlent de la probabilité du début prochain d’une importante opération des forces syriennes et de leurs alliés. Dans ce contexte, les États-Unis ne participeront pas directement aux combats préférant confier la mission aux terroristes takfiristes, aux FDS voire à la limite aux membres de l’OTAN (France, Grande-Bretagne). 

Mais les raids lancés par des avions à bord de l’USS Truman contre la Syrie cachent aussi une autre intention : le face-à-face avec la Russie. En Méditerranée, où la flotte  US et l’OTAN font preuve d’une impressionnante sur-présence, les Américains multiplient les actes de guerre contre la Russie. Selon des sources militaires proches de l’armée syrienne, les États-Unis seraient parvenus en mai 2018 à perturber les systèmes S-300 déployés en Syrie et à éteindre à distance certaines balises et certains systèmes de commande de vol des chasseurs Sukhoi Su-30 SM et d’avions d’attaque au sol Su-25.

Le 3 mai un avion Su-25 s’est abîmé en mer non loin de Lattaquié où la Russie détient sa base aérienne. Les Américains cherchent maintenant à saboter avec des moyens électromagnétiques et des attaques cybernétiques la bulle de défense aérienne autour des bases russes en Syrie.

Mais la Russie n’est pas du reste. En avril 2018, les Russes avaient réussi à désactiver les commandes de tir des navires et submersibles US et français et peu de temps après l’attaque tripartite à laquelle a participé Israël, des dizaines de missiles de croisière ont été « dévoyés » par les capacités de guerre électronique russe. Une chose est sûre : l’été risque d’être trop chaud en Méditerranée. 

http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i63678-pourquoi_l’uss_truman_a_tir%C3%A9

Leave a Reply


  • Archives