site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


L’actuel président du FPI Pascal Affi N’Guessan avec l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, en octobre 2009 © AFP par ISSOUF SANOGO

L’actuel président du FPI Pascal Affi N’Guessan avec l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, en octobre 2009
© AFP par ISSOUF SANOGO

La justice ivoirienne a ordonné, lundi matin, le retrait de la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du Front populaire ivoirien (FPI), le parti qu’il a crée.

C’est le président du Tribunal de 1ère instance d’Abidjan Hamed Coulibaly Souleymane qui a rendu la décision de cette affaire Affi N’guessan contre le Comité de contrôle du FPI représenté par son président intérimaire Paul Vy.

Ainsi, le président du FPI, Pascal Affi N’guessan qui avait saisi la justice pour invalider la candidature de M. Gbagbo est candidat unique à sa propre succession à la tête du FPI.

Une décision que Me Achille Gboho, avocat du Comité de contrôle entend attaquer en appel. « Nous allons faire un appel suspensif de cette décision » a-t-il commenté à la fin de l’audience.

Le congrès initialement prévu pour les 11, 12, 13 et 14 décembre derniers a été reporté sur ‘’décision de la justice » ivoirienne à une date ultérieure à la requête d’Affi N’guessan.

M.Gbagbo est détenu à la Haye par la Cour pénale internationale (CPI)depuis fin novembre 2011 après une violente crise postélectorale qui a fait plus de 3000 morts. Son procès s’ouvre en juillet 2015.

abidjan.net/APA

Leave a Reply


  • Archives