site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Jamais avare d’une sortie fracassante, le président philippin Rodrigo Duterte a expliqué, raillant visiblement les critiques dont il fait l’objet, qu’il se devait d’adopter le style et d’agir comme un «dictateur», sans quoi son pays stagnerait.

«Si vous dites que je suis un dictateur, je suis vraiment un dictateur. Si je n’agis pas comme un dictateur, fils de p…, rien ne va se passer dans ce pays» : le truculent président philippin Rodrigo Duterte s’est confié sur ses méthodes de leadership, le 7 février, lors d’une réunion face à d’anciens rebelles communistes, selon le Sun Star Manila.

Assumant pleinement avoir désormais «le style» dictatorial, Rodrigo Duterte a maintenu que cela était nécessaire pour soutenir le progrès et la croissance dans l’archipel. «En plus, vous m’avez choisi comme président. Pourquoi ne me suiveriez-vous pas quand mes rêves ne sont que pour vous ?», s’est-il encore demandé. Ces remarques interviennent alors que l’opposition critique sa volonté de réformer la Constitution, qui vise à faire évoluer les Philippines d’un Etat unitaire vers un Etat fédéral.

Malgré ses fréquentes déclarations fracassantes, Rodrigo Duterte a nié à maintes reprises qu’il souhaitait établir une dictature, soutenant même qu’il était prêt à prendre du recul si la cause fédéraliste avançait, rappelle cependant le Sun Star Manila.

Qui plus est fin janvier, le président philippin avait publiquement déclaré qu’il n’avait aucunement l’intention de devenir un dictateur, appelant le peuple à tout faire pour éviter qu’une dictature ne puisse s’installer, selon le site philippin Rappler. Fidèle à lui-même, il avait même ordonné à l’armée et à la police de l’abattre s’il prolongeait – même d’un jour – son mandat de président qui doit prendre fin en 2022.

https://francais.rt.com/international/47965-rodrigo-duterte-estime-devoir-agir-comme-dictateur-avancer-philippines

Comments are closed.

  • Archives