site de réflexion et de réinformation sur l'Afrique, toute la vérité sur l'Afrique


Illustration | Des soldats de la force Licorne en Côte d'Ivoire débarquent à Bamako le 15 janvier en appui de l'opération Serval. © AFP/ Éric Feferberg

Illustration | Des soldats de la force Licorne en Côte d’Ivoire débarquent à Bamako le 15 janvier en appui de l’opération Serval. © AFP/ Éric Feferberg

Situation inquiétante en Côte d’Ivoire, un détachement de soldats français en route pour Abidjan

La situation en Côte d’Ivoire commence à être préoccupante. Les autorités françaises s’apprêteraient à envoyer un détachement de soldats français dans ce pays dans les prochains jours. Alors que les militaires ivoiriens sont en mutinerie ces dernières semaines, ce détachement, s’il est fait, ne devrait rassurer personne sur la situation en Côte d’Ivoire.

Des soldats français en Côte d’Ivoire dans les prochains jours?

Le gouvernement ivoirien est éprouvé ces derniers temps par des remous sociaux. Alors que les fonctionnaires de Côte d’Ivoire commençaient à montrer des signes de nervosité, ce sont 8400 soldats de l’ex-rébellion qui leur ont piqué la vedette avec leur réclamation de primes « Ecomog ». Ces hommes avaient pris les villes de Bouaké, Daloa ou encore Man pour réclamer 12 millions de FCFA au gouvernement. Depuis, plus un jour ne passe sans que les Ivoiriens ne soient pris en otage par des mouvements de révolte.

Face à cette mutinerie, le gouvernement n’a eu d’autres choix que de payer une avance de 5 millions de FCFA à chacun des 8400 soldats. Mal lui en prit puisqu’il siffla par cette démarche le top départ de plusieurs autres revendications. Ce sont désormais plus de 30 000 soldats qui réclament à leur tour chacun 5 millions FCFA. Ils espèrent comme les 8400 FAFN un échelonnement du reste des 12 millions de FCFA sur 7 mois. Pendant ce temps, les fonctionnaires continuent de bloquer le pays avec leurs revendications corporatistes.

Hier lundi 23 janvier, le Chef d’État major des armées, le Général de Division Sekou Touré a rencontré les mutins. Cette rencontre décisive a accouché d’une souris, selon nos informations (à lire ici.) De nouveaux troubles sont donc à prévoir dans les prochains jours si le gouvernement ne règle pas le problème très rapidement.

Mais que viennent donc faire les soldats français en Côte d’Ivoire?

Nous évoquions la semaine dernière une demande d’aide militaire du président ivoirien Alassane Ouattara à François Hollande. Le président français hésitait à accéder à la demande du gouvernement ivoirien, refusant de se mêler d’une affaire ivoire ivoirienne. Seulement, nous apprenons ces dernières heures qu’un détachement de soldats français doit rallier Abidjan dans les prochains jours. Il devrait être composé de bérets verts, surtout du REP, Régiment Etranger Parachutiste. Ces hommes s’apprêteraient à atterrir à Abidjan avec 4 hélicoptères de type caïman.

Nous ne connaissons à ce jour pas la mission réelle de ces soldats français en Côte d’Ivoire. Deux cas de figure sont tout de même facilement envisageables. Soit ils viennent sécuriser les Français résidants sur place en Côte d’Ivoire et leurs biens, ou alors ils ont pour mission de prêter main-forte au pouvoir ivoirien pour contenir la colère de ses soldats.

Le premier cas de figure pourrait bien justifier ce détachement de soldats français en Côte d’Ivoire. Il faut rappeler que les élèves ivoiriens, soutiens de leurs enseignants grévistes, s’en étaient récemment pris aux lycées français d’Abidjan. C’est sans doute la crainte de ce type de débordement qui pourrait expliquer la décision de Paris d’envoyer du renfort militaire à Abidjan. Seulement, plusieurs centaines de soldats sont déjà présents dans la capitale économique ivoirienne, d’où des interrogations sur les objectifs réels de ce détachement.

Afrique-sur7

http://africa24monde.com/actualite/view/situation-inquietante-en-cote-d-ivoire-un-detachement-de-soldats-fran-ais-en-route-pour-abidjan.html

Leave a Reply


  • Archives